Le dernier Dupieux qui fait mouche !

Découvert cette semaine dans le cadre du festival Grolandais de Toulouse, le nouveau film de Quentin Dupieux est une comédie burlesque qui raconte les aventures de deux amis un peu con-con qui découvrent une mouche géante dans le coffre d’une voiture volée et se donnent pour mission de la dresser.

Le pitch du film en lui même transpire l’univers délicieusement absurde du réalisateur, c’est simple et efficace et c’est ça qui est bon.


Porté par le duo de comédiens du Palmashow (Grégoire Ludig et David Marsais) nous nous laissons facilement emporter par ces visages familiers. Quentin Dupieux a modéré sa tangente pour les scènes dérangeantes et ultra perchées et a opté cette fois pour une narration linéaire, plus accessible et intelligible, tout en gardant un scénario plein de rebondissements et imprévisible. Ce sont les situations qui sont absurdes, mais le film reste incroyablement cohérent et conserve une certaine logique dans son absurdité, ce qui en fait tout son charme. Notons cette divine apparition de l'actrice Adèle Exarchopoulos dans un rôle… où l’on ne l’a jamais vu et où ne l’attendait pas. No spoile.


Les gags s’enchaînent, c’est fluide, bien construit, rythmé tout en conservant une certaine sensibilité, « Mandibules » reste bel et bien un film et non un sketch filmé, écueil où l’on aurait pu l’attendre au tournant mais que le réalisateur contourne magistralement. C’est, et ça reste, avant tout une oeuvre de cinéma avec une mise en scène propre et rigoureuse. Monsieur Oizo nous propose un film de 1h17 qui passe comme une lettre à la poste et qui reste dans la lignée de sa filmographie tout en ayant une portée plus grand public avec son choix de casting et une narration plus conventionnelle.
C’est drôle, c’est frais, c’est délirant et complètement con, bref c’est ce qu’on aime chez Outbuster.


Inutile de sortir les MOUCHoirs, avec un scénario plutôt louche, elle ne risque pas sortir en touche cette comédie qui fait mouche ! (Déso, c’était trop tentant…)

Outbuster
7
Écrit par

Le 18 septembre 2020

10 j'aime

Mandibules
Fatpooper
5
Mandibules

La mouche

Peut-être Dupieux fait-il trop de films ? "Le daim" était déjà un peu décevant. Celui-ci est carrément chiant. Car au-delà de l'idée de base absurde, c'est pas très marrant ; le duo de crétins, on...

Lire la critique

il y a plus d’un an

38 j'aime

Mandibules
Fêtons_le_cinéma
8
Mandibules

« On s’en fout »

Mandibules retrouve la capacité d’émerveillement d’un Rubber (2010), la fascination devant le non-sens qui pourtant signifie dans la logique des personnages. Mais mieux qu’un Rubber, Mandibules ne...

Lire la critique

il y a plus d’un an

37 j'aime

Mandibules
Lordlyonor
8
Mandibules

L'idiot n'a point de cervelle, mais il a de sacrées mandibules

Titre tiré de la citation de Henri-Frédéric Amiel: "L'idiot n'a point de cervelle, mais il a le croc venimeux" Qu’on aime ou qu’on déteste, il faut bien avouer que le cinéma de Quentin Dupieux ne...

Lire la critique

il y a 1 an

36 j'aime

11

Lumières dansantes
Outbuster
8

Mads Mikkelsen n'aime pas les vaches.

Dans ce film Mads Mikkelsen, que vous connaissez surement, tue une vache en lui tirant dans la tête à bout portant. Elle le regardait de son air impavide et néanmoins entendu. Dans ce film Nikolaj...

Lire la critique

il y a 6 ans

15 j'aime

6

Mandibules
Outbuster
7
Mandibules

Le dernier Dupieux qui fait mouche !

Découvert cette semaine dans le cadre du festival Grolandais de Toulouse, le nouveau film de Quentin Dupieux est une comédie burlesque qui raconte les aventures de deux amis un peu con-con qui...

Lire la critique

il y a 2 ans

10 j'aime

Himizu
Outbuster
3
Himizu

Himizu: un film socialement valorisant.

Sion Sono est un artiste japonais polyvalent, touche-à-tout et anticonformiste. Ce qui en fait tout naturellement un réalisateur singulier. Son cinéma reflète son obsession d’une société japonaise...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

5