Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

La barrière culturelle

Avis sur The Assassin

Avatar Shizuki
Critique publiée par le

Dans la Chine du IXe siècle, au régime féodale, Nie Yinniang est chargée d'élimer son ancien amant Tian Ji'an, devenu gouverneur d'une province. Tel est le synopsis du nouveau film de Hou Hsiao-Hsien sorti en 2015.

« The Assassin » tranche littéralement avec la majorité des films d'arts martiaux d'époque de par son ambiance et son manque de duel et de combat. Ici, le réalisateur épure son récit afin de faire de son long métrage un film contemplatif, au plan long et soigné et à la photographie superbe, possédant un travail remarquable sur la couleur et la lumière de l'image. Les plans du films peuvent être perçu chacun comme des tableaux de peinture. Il s'agit d'une volonté de créer un « anti-blockbuster hollywoodiens », en opposant aux films d'actions à gros budget une approche à la fois plus lente mais aussi plus immersif et authentique du récit.

Un énorme travail sur le son a été fait dans le but de reconstituer au maximum l'ambiance des lieux, avec une attention particulière sur le bruit du vent et de la végétation. Couplé à des plans longs avec un minimum de cut, on ressent une forte impression de réalisme presque documentaire au film. Dans cette optique de donner une impression de réalité à la fiction, la composition du film est elle très en retrait, ce contentant de percussion pour créer de la tension au travers d'images contemplatives.

Toujours dans l'idée de s'opposer au cinéma d'action contemporain, le scénario du film se veut compliqué à cerner. En cause, la présence minimaliste de dialogue, l'histoire avançant surtout au travers de petits détails dont la difficulté de perception risque de perdre le spectateur. Le film est bien un wu xia pian (film de chevalerie chinois) dans le fond, avec le parcours initiatique de son héroïne hésitante entre ces sentiments et son devoir d'assassin, mais diffère dans sa forme.
« The Assassin » est un film que l'on peut considérer comme faisant partie du cinéma moderne issue de Taïwan, fascinant par son esthétique mais complexe par sa forme, qui l’empêchera de toucher la majorité du public.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 228 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Shizuki The Assassin