Un très bon film sur la bourse mais très complexe

Avis sur The Big Short - Le Casse du siècle

Avatar Jérémie Jakubowicz
Critique publiée par le

The Big Short : Adam Mckay ( Présentateur Vedette , Very Bad Cops , Ricky Boby ) confirme qu'il est bien le meilleur réalisateur de Comédie US actuel ( avec Judd Apatow dans un style un peu plus trash et vulgaire ) avec ce film très surprenant sur plusieurs aspects :

  • Tout d'abord son casting est tout simplement IMPROBABLE ! ( ce qui aurait pu s'apparenter pour un coup marketing est un formidable coup de poker artistique . Et si finalement c'était ça " le casse du siècle " ? ) qui aurait imaginé voir Christian Bale côtoyer Brad Pitt , Ryan Gosling ou encore Steve Carrell ( qui avait déjà tourné avec McKay dans Présentateur Vedette et sa suite ) ? Personne !
    Pourtant le résultat vaut le détour ( Bale est tout simplement époustouflant et prouve qu'il peut absolument tout jouer ) car tous les personnages se complètent et jouent toujours juste c'est d'ailleurs ce qui étonne le plus quand on connait la filmographie d'Adam Mckay. Les personnages ne sont absolument pas des idiots ou des cons finis bien au contraire ! Dans The Big Short les personnages sont plus humains avec leurs blessures mais également d'un autre côté ils sont conscients des risques ; ils tentent même de dénoncer les défaillances d'un système bien trop puissant.
  • Autre aspect surprenant du film : sa mise en scène qui emprunte beaucoup au " Mockumentaire " ( genre particulier qui assimile les codes du documentaire à la fiction un peu à la manière des séries The Office ou Modern Familly ) avec des interventions face caméra des protagonistes pour donner des précisions sur l'Histoire ( je ne l'ai pas précisé mais c'est une histoire vraie dont certains points ont été romancés et expliqués par les personnages ).

De plus, de nombreuses images d'archive viennent se mêler au film afin de montrer un peu plus la réalité des faits aux spectateurs ( ce ne sont pas des images d'illustration car elles ont un effet quasi subliminal sur le spectateur ) ce parti pris peut ne pas plaire mais il apporte beaucoup au film notamment pour en renforcer l'ambiance. Dans The Big Short , Adam McKay utilise très habilement les musiques car d'une part elles servent de repères temporels comme dans Boyhood de Richard Linklater. Étant donné que le film commence en Mars 2005 et se termine le 15 Septembre 2008 avec la faillite de la banque " Lehman Brothers " ( faillite arrangée pour servir d'exemple ) les musiques utilisées correspondent bien aux années du film.
D'autre part elles servent à signifier l'état psychologique d'un personnage ( par exemple Christian Bale et son iPod qui contient pas mal de morceaux connus notamment" Master Of Puppets " de Metallica ) .
Toutefois , bien que ce film soit une comédie , il reste quand même très difficile d'accès à cause de sa mise en scène particulière et également à cause de ses termes techniques liés à la Finance ( rassurez-vous de nombreux guests expliquent face caméra leur significations ) ; mieux vaut donc aimer cet univers particulier avant d'aller voir ce film, car la partie technique y est très présente. McKay fait une critique habile et profonde de l'Amérique pas uniquement sur la Finance mais également sur le mode de vie américain ( et indirectement sur l'utilisation des armes à feu ) .

Au final , The Big Short est un excellent film sur la Finance avec des scènes déjà culte ( la scène où Ryan Gosling explique le fonctionnement des différents actifs dans la bulle immobilière en utilisant les pièces du jeu de société " Jenga " frise le génie , il fallait y penser ! ). Il rejoint au panthéon des films sur la bourse les excellents Wall Street ( et sa suite ) , Margin Call ou encore Le Loup de Wall Street . Un coup de coeur qui apparaitra dans mon top de l'année prochaine étant donné que j'ai déjà arrêté celui de l'année 2015.

Ps : Je conseillerai à tous ceux qui veulent voir ce film de visionner avant " Wall Street L'Argent Ne Dort Jamais " avec Shia Labœuf car son analyse de la crise financière de 2008 est très intéressante et certains mécanismes financiers sont très bien expliqués et apportent un bon complément au film d'Adam Mckay.

(publié sur Facebook le 24/12/2015)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jérémie Jakubowicz The Big Short - Le Casse du siècle