👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

("Le casse du siècle". Mais quel titre français à la con pour un film pareil. On s'attendrait presque à voir Bruce Willis et Channing Tatum braquer une banque aux Iles Canaries. Il n'en est rien.)

The Big Short est tiré d'un bouquin du sensationnaliste Michael Lewis, un auteur (reporter) qui plait beaucoup outre-Atlantique pour ses oeuvres punchy avec pour univers le monde turbulent (et même vilain) de la finance. J'avoue être passé à côté de ce best-seller mais j'ai eu la joie de découvrir le très controversé High Frequency Trading via son dernier bouquin "Flash Boys". Dans un Michael Lewis, ça fouille et ça casse. Belle fondation bien un thriller économique. Ici, on frôle plutôt la "dramédie" (/!\ terme à la mode):

Dans ce film, l’insupportable Ryan Gosling nous raconte l'histoire de son succès (le succès se quantifie au Dollar aux USA): parier contre le marché et surtout radiner quelques investisseurs bien dotés dans la combine. L'idée de ce filou de Gosling a été tout simplement pompée chez un quadra fana des mathématiques/statistiques ("quant" comme ils disent) asocial joué par un très bon Christian Bale, qui laisse tomber le costume de Batman pour enfiler celui d'un personnage moins... moins cool.

Nous suivrons également les fameux investisseurs: la bande à Steve Carell qui parvient définitivement à faire oublier le patron de Dundler Miifflin en interprétant des personnages complexes, souvent avec succès. On sent ici quelqu'un de profondément sombre et lucide, mais assez intelligent pour faire la part des choses. La scène où il est au resto' avec un "CDO manager" est magnifiquement drôle et dégoûtante à la fois.

Nous avons également droit au quotidien de deux jeunes surdoués de la bourse. Bien que considérés comme de simples amateurs aux yeux des grandes banques d'affaires (de grosses merdes en somme) ils vont tenter le coup avec l'aide d'un vieux loup joué par un Brad Pitt Bio et jouer également sur cet aveuglement qui régnait en maître sur les marchés à cet époque (encore aujourd'hui nous dirait le Professeur Marvick Von Bronn). L'arrogance et assurance de ces managers, senior ding dong ding et autres termes pompeux pour désigner ce qui s'apparentait à des abrutis est au final une opportunité à saisir.

Le film est construit d'une manière presque documentaire. Des images d'archives sont projetées, on se voit expliquer les subprimes par la sublime Margot Robbie ou bien les CDO synthétiques par Selena Gomez (comment cela est-ce seulement possible? Bientot les changeliers japonais nous seront expliqués par Miley Cyrus en string, restez attentifs), tout les termes sont expliqués dans tout les sens pour au final résumer par "Personne ne comprend rien à la bourse". Beaucoup d'humour, d'émotions et un final magnifiquement.. je vous laisse découvrir.

Les acteurs sont tous bons. On se surprend à haïr et aussi éprouver de l'empathie. Les musiques sont excellentes (peu se sont risqués à balancer du metal sanglant à toutes berzingues). Le scénario est simple, c'est le matériel en sois qui est d'une complexité effarante. Le montage est dynamique comme jamais, rarement le temps de s'emmerder. C'est une pure plongée au sein même du prélude une crise économique qui a violemment soufflé le monde pendant plusieurs années.

En bref, on ne voit pas les 2h passer. Je le conseille à tous, pas besoin d'être un gourou de l'économie pour faire le lien CDO = tas de merde. Et ça, ils le font très bien comprendre.

EngineNr9
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 6 ans

4 j'aime

The Big Short - Le Casse du siècle
blacktide
8

La tour infernale

Depuis Le Loup de Wall Street, le genre de l'économie au cinéma a pris un nouveau tournant. En effet, on assiste depuis peu à une mutation d'un public à la fois avide de divertissement et en même...

Lire la critique

il y a 6 ans

59 j'aime

8

The Big Short - Le Casse du siècle
Behind_the_Mask
4

L'économie vue par Henri

Henri, la crise financière de 2008, ça l'a déglingué. Au point de voter Front de Gauche (alors que c'était un Sarkozyste fervent) et de clôturer son Codévi auprès de la Société Générale qu'il...

Lire la critique

il y a 6 ans

43 j'aime

15

The Big Short - Le Casse du siècle
LeBlogDuCinéma
7

Critique de The Big Short - Le Casse du siècle par Le Blog Du Cinéma

En voyant arriver THE BIG SHORT, bien décidé à raconter les origines de la crise financière de la fin des années 2000, en mettant en avant les magouilles des banques et des traders, on repense...

Lire la critique

il y a 6 ans

40 j'aime

Prisoners
EngineNr9
9
Prisoners

Prisoners, déjà un "must-see"

Un beau 8/10 et un véritable coup de cœur. Film sombre, lent, poignant. C'est clairement un des derniers nés du grand écran qui m'a le plus touché, je n'ai plus vécu ça depuis l'excellent La chasse...

Lire la critique

il y a 8 ans

32 j'aime

2

Fargo
EngineNr9
8
Fargo

What the heck?

"Fargo" : voila que l'on nous tape une série basée sur le film culte, sacré des frères Coen. Cet univers glacial, où se mélangent rires et effrois refait surface une grosse quinzaine d'années après...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime

2

The Big Short - Le Casse du siècle
EngineNr9
8

Subprimes for Dummies

("Le casse du siècle". Mais quel titre français à la con pour un film pareil. On s'attendrait presque à voir Bruce Willis et Channing Tatum braquer une banque aux Iles Canaries. Il n'en est...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime