Chef d'oeuvre japonais

Avis sur The End of Evangelion

Avatar Anzû Nergal
Critique publiée par le

Que dire hormis chef-d'oeuvre de l'animation japonaise ? Ce film concluant la série originale Neon Genesis Evangelion, rend bouche bée quiconque le regarde. Les scènes finales, avec des ost sublimes (telle Komm Süsser Tod), laissent le spectateur sans voix. L'apocalypse selon Saint Jean passe dès lors pour une promenade bucolique.

Enfin des personnages d'une rare qualité psychologique. On s'éloigne des clichés insupportables du Shonen, qui font du protagoniste un être stupide au bon coeur, mais "attachant". Ici, Shinji à une rare profondeur psychologique : il monte dans l'Eva qu'il ne désire pas piloter, suit les ordres malgré lui, désire que son père l'aime, et est trainé comme un vulgaire tas de viande. Victime des évènements, qu'il ne maîtrise pas, mais de lui-même aussi. Bien qu'on ne puisse pas l'apprécier, il faut tout de même clamer à quel point il est humain et par conséquent, proche de nous.

Mention pour certaines scènes mémorables (Combat d'Asuka contre les Eva en série, Apocalypse).

Plus qu'un film, un spectacle total. (J'invite les spectateurs à le visionner en langue originale.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 820 fois
3 apprécient

Autres actions de Anzû Nergal The End of Evangelion