Pour pêcho les meufs bimbo-rebelles, chiez-vous dessus, elles adorent ça

Avis sur The Fundamentals of Caring

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Haaa pauvre Paul Rudd, après son Marvel, voici ma seconde déception.

Le scénario n'est vraiment pas terrible. Il y a quelques idées humoristiques marrantes, où les auteurs essaient de se montrer moins condescendants, mais les bons sentiments finissent toujours par revenir... soit, je n'ai rien contre les bons sentiments, ça peut donner lieu à un jolie film touchant... là ce sont vraiment les rouages narratifs qui m'ont paru faibles. Toute cette histoire est bien trop faible, la faute à un manque de conflits externes ; en effet, tous les obstacles sont internes, c'est-à-dire des personnages qui doivent lutter avec eux-mêmes... sauf que ce type de conflit ne mène qu'à de l'auto-apitoiement mêlé à des résolutions miraculeuses après une conversation bien-pensante. Tout n'en paraît que trop facile. De plus, à quoi bon foutre un handicapé si ce n'est pour réellement exploiter le personnage, son handicap. Les personnages féminins sont les pires du film, écrits uniquement pour mettre en valeur les héros ; c'est dommage car cette 'Dot' semblait sympathique de prime abord avec son caractère rebelle, mais bon, si c'est pour au final ne rien en tirer, ça ne sert à rien ; pire, le personnage perd de sa force puisqu'au fur et à mesure du film elle se montrera de moins en moins rebelle (à part quelques répliques humoristiques). Le personnage de la mère disparaît complètement du film alors qu'elle aurait mérité une petite évolution 'active'.

Paul Rudd m'a difficilement convaincu sur le registre dramatique. Il est dans la retenue, ce qui est bien, mais il manque quelque chose, il oublie d'insuffler un petit truc qui rendra sa performance émouvante. C'est dans tout ce qui touche à la comédie qu'il réussit le mieux dans ce film, dommage que le jeune acteur en face de lui ne soit pas un de ses potes habituels, car il manque clairement une certaine alchimie entre les deux. La mise en scène est globalement proprette, calibrée pour ce genre de feeling good movie. Le seul point noir, et il n'est pas insignifiant, c'est la scène de pipi finale : clairement les scénaristes ont voulu faire un truc un peu con, un peu marrant, et c'est vrai que c'est une bonne idée sur papier. Mais là c'est filmé comme s'il s'agissait d'un moment émouvant important... on ne retrouve pas le ton déconneur supposé... on pourrait presque croire à une parodie (on pense à Titanic), sauf que l'aspect comique n'est pas assez poussé, notamment à cause de la musique trop normale, pas assez 'too much' comme dans une vraie parodie...(et en plus c'est très moche visuellement, ça ne ressemble pas du tout à tout ce qui a précédé, à croire que la fin a été retournée avec une autre équipe). Pour en revenir aux acteurs, j'ai trouvé Selena assez juste, je ne m'y attendais pas ; ce qui m'impressionne le plus avec elle, outre ses jolies petites fesses et son joli minois, c'est qu'elle a une voix de femme mure mais un visage de gamine de 14 ans... le contraste est très étrange. Mais bon ça ne me dérange pas pour autant, hein Selena, tu peux quand même venir dormir à la maison dimanche prochaine.

Bref, il y a quelques moments drôles mais c'est trop gentil, trop facile, ça manque de conflits, ça manque d'une vraie évolution des personnages et la mise en scène est très maladroite sur la fin.

PS : j'sais pas mais si au moins à la fin ils étaient un peu déçus du trou... parce que bon, c'est sympa mais franchement c'est pas si terrible que ça (je m'attendais à un énorme trou vide, pas un lac..).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 670 fois
3 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Fatpooper The Fundamentals of Caring