Pour la vérité on repassera, mais pour le show on en redemande!

Avis sur The Greatest Showman

Avatar Eli Bennet
Critique publiée par le

Prenez le kitsch et l'ambiance de Moulin-Rouge, ajoutez le romantisme musical de La La Land, et vous obtiendrez une fucking feel-good comédie musicale !

Alors oui, avant toute chose il ne faut pas oublier de préciser que ce biopic musical et mélodramatique est un tissu de mensonges, qui présente Barnum comme un grand homme, philanthrope et promoteur de la différence. Que nenni. Ça fait mal mais c'est ainsi: Barnum était un enfoiré de première: il a dirigé des zoos humains, utilisé des "curiosités humaines", des noirs, des arabes, des asiatiques ou tout un tas de populations méconnues car exotiques, pour faire vendre, alimentant un racisme terrible.

En faisant mes recherches pour écrire cette chronique, j'ai tout de même appris que Barnum a commencé sa carrière en faisant croire à ses spectateurs qu'il avait retrouvé la nounou de G. Washington, une esclave rachetée à son propriétaire, qu'elle avait 160 ans (eh oui, vive la crédulité des gens à l'époque...). Et il l'a disséquée en public en faisant payer ce spectacle morbide aux spectateurs. Entre autres horreurs, of course. Barnum, c'était pas la "famille" comme nous le dépeint si naïvement le film, mais bien l'esclavagisme au sens propre.
Certes, grand showman, inventeur de la publicité telle qu'on la connait, créateur de spectacles fabuleux... mais la face cachée immergée de l'iceberg était bien dégueulasse.

Le fond, donc, est clairement à chier.
Car outre tout ce que je viens de raconter, il y a aussi le scénario un peu léger, très superficiel, même si c'est mignon/chouki tout plein. J'aspirai à plus de "biopic" que de "show". Encore une fois, il faut que j'arrête d'attendre. (mais ça passe quand même hein, je suis une fleur très bleue)

Mais bon. Après toutes ces vérités dissimulées, ces fake news, que fait-on de la forme? De la réalisation ? Des chorés de folie? Des chansons entraînantes ou émouvantes au possible (Never enough... pouah!!)? Des prestations de malade de Efron ou de Jackman? Des décors et costumes du feu de Dieu?
Oubliant que ce que je voyais était d'une guimauve trop assumée, j'ai juste pris un pied incroyable devant ce film. Les comédies musicales peuvent être d'un ennui terrifiant (Les Misérables, avec Jackman également, était à mon goût une aberration cinématographique); ça passe à fond ou ça casse absolument. Et là, j'ai juste eu mal aux zygomatiques à force de sourire béatement tout le long du film ! Je suis sortie de la salle en chantonnant, en rêvassant, des images et mélodies plein la tête... bref, le film remplit le contrat haut la main pour ce qui est de l'aspect comédie musicale, en dépit de son scénario plus que critiquable à bien des égards. Difficile de trancher donc!

Je terminerai donc en mettant la note uniquement à la bande-originale, aux chorégraphies et aux prestations des acteurs, Jackman en tête, en tentant d'oublier que le scénario est une gigantesque mascarade, un grand foutage de gueule.
Voyez ce film en urgence si vous êtes amateur de grandes comédies musicales, mais faites votre B.A en allant vous renseigner après sur qui était vraiment l'odieux personnage de Phinas Bartum. Car ce film n'est clairement pas un "vrai" biopic. Il ne serait agi que de fiction, il aurait unanimement encensé par la critique, j'en suis convaincue. Mais on fait pas un biopic aussi plein de bons sentiments pour dépeindre une ordure.

https://humblement-votre.blogspot.fr

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 131 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Eli Bennet The Greatest Showman