Le jour où les femmes se révoltèrent

Avis sur The Lords of Salem

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Y a des images intéressantes. Et je dis pas ça uniquement parce qu'il y a des femmes à poil (mais bon, ça a bien entendu influencé mon jugement).

Le scénario est vraiment très naze. Les personnages ne sont pas construits, du coup leur conversations tournent à vide. L'histoire n'est qu'un prétexte au Zombie pour aborder certains thèmes et surtout délivrer certaines images, du coup, on sent bien que ça n'a pas trop de sens, qu'il n'y a pas de challenge narratif, les (rares) conflits sont d'ailleurs dénués de tension. Et pour tout ça on s'ennuie un peu. Il faut attendre le dernier tiers du film pour qu'enfin le scénariste se sorte les doigts du cul pour pondre quelque chose d'un peu plus mouvementé.

Niveau mise en scène, ça le fait. C'est pas parfait, y a certaines images complètement ratées (comme ce rodéo sur le bouc qui est juste ri-di-cule) et puis y en a d'autres qui sont très très belles (ces jeux de lumière, c'est tout con, ça a déjà été fait et refait, notamment dans les clips vidéo pour lors de la glorieuse époque de MTV, mais ça fait toujours son petit effet). Niveau effets spéciaux, on sent que c'est fauché, Rob limite donc ses scènes de gore (on ne voit pratiquement rien d'ailleurs), mais ce que l'on voit, il le fait bien : pour cela il a limité ses effets numériques à quelques photos insérées dans le montage tandis que tout le reste est réalisé lors de la prise de vue. De cette esthétique soignée, de ces images fortes, de ces effets plus artisanaux, il en résulte une ambiance plutôt sombre qui n'est pas désagréable, juste dommage qu'au niveau du montage, le bougre se croit obligé d'instaurer un rythme d'escargot, avec parfois des plans donnant sur rien mais durant des plombes. Les acteurs sont pas géniaux, seules les vieilles sorcières sont plutôt chouettes ; le pire, c'est la femme de Rob, qui n'est jamais mais alors là absolument jamais convaincante. Rob tente de faire oublier ça en dévoilant ses fesses à plusieurs reprises mais on ne verra rien d'autre, j'imagine que la blonde est pudique ; heureusement, en contre-partie, y a quelques figurantes qui n'hésitent pas à tomber la chemise, dont quelques dames un peu grasses comme je les aime.

Bref, je retiendrai de ce film quelques belles images, des femmes à poil et un bébé-poulpe satanique (peut-être que le rodéo me restera longtemps en mémoire aussi tiens).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 158 fois
1 apprécie

Autres actions de Fatpooper The Lords of Salem