Journée portes ouvertes au néant

Avis sur The Open House

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

Dylan Minnette avait marqué les esprits avec le très sympathique "Don't Breathe" de Fede Alvarez et a acquis une certaine notoriété avec la série phénomène "13 Reasons Why" alors Netflix a cru flairer la bonne affaire en décidant de renvoyer le jeune acteur dans un petit thriller fait maison pour surfer sur les deux références synonymes de succès.
Seulement, en cours de route, on dirait que tout le monde a oublié qu'un scénario consistant était une donnée importante à la réussite d'une telle opération...

À la mort de son père, Logan part vivre avec sa mère dans une immense maison dans les montagnes. Prêtée par un membre de leur famille à cause de leur situation financière précaire, la superbe demeure reste néanmoins en vente et, une fois par semaine, une journée portes ouvertes y est organisée pour que d'éventuels acquéreurs puissent la visiter.
Très vite, Logan et sa mère reçoivent des coups de fils mystérieux, remarquent la disparition de certaines de leurs affaires et entendent des bruits sourds dans la cave de la maison...
Quelqu'un d'autre se cacherait-il à l'intérieur avec eux ?

Voilà, vous allez passer à peu près 1h30 avec cet ado et sa mère à vous questionner sur la présence ou non d'un inconnu dans cette maison. Bon, comme le film ne fera pas trop longtemps de mystères sur l'hypothèse choisie, les questions qui vont subsister sont surtout "qui ?"et "pourquoi ?". En attendant un potentiel twist final, le film entretient le trouble en faisant intervenir des habitants du coin au comportement un peu trop louche pour être véritablement honnête, nous gratifie de quelques scènes où on ne peut s'empêcher de faire les gros yeux (vous laisseriez votre mère se balader seule dans une cave avec juste une serviette sur le dos après y avoir entendu des coups sourds d'une force monumentale ? Deux fois de surcroît ? Ou, si vous êtes persuadé que quelqu'un s'est introduit chez vous, le mieux est de tout fouiller sans arrêt, non, plutôt que de reprendre une vie normale en attendant le prochain incident ? Bref...) et maintient tout de même un semblant de suspense en faisant évidemment augmenter la nature des manifestations de l'inconnu de manière exponentielle (la découverte du "dîner" notamment).
Mais, alors que l'on atteint la dernière demi-heure et que les minutes s'égrènent sans trop d'ennui, on se tient prêt, on en est persuadé, "The Open House" fait sans doute partie de ces films qui ont été construits entièrement sur leur révélation finale et on attend celle-ci de pied ferme !

Sauf que... Non... Il n'y en aura en fait jamais. On aura attendu un truc pendant tout le long-métrage qui n'existait même pas en réalité, nous laissant sur un sentiment complètement désarçonnant de vacuité la plus totale. Peu importe qu'il y ait eu quelques éléments ayant fonctionné auparavant, cette perte de temps absolue que laisse en bouche "The Open House" l'emporte sur tout le reste.
L'impression d'avoir assisté à un énorme coup de vent cinématographique comme on en a rarement vu. L'effet portes ouvertes sans doute...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4338 fois
51 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Red Arrow The Open House