Bande-annonce
Affiche The Player

The Player

(1992)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 2
  2. 6
  3. 9
  4. 33
  5. 128
  6. 351
  7. 861
  8. 767
  9. 220
  10. 63
  • 2.4K
  • 158
  • 2.3K

Griffin Mill, responsable de production à Hollywood, craint pour sa carrière. Il reçoit des lettres de menaces et veut découvrir qui le fait chanter.

Casting : acteurs principauxThe Player

Casting complet du film The Player
Match des critiques
les meilleurs avis
The Player
VS
Panique à Hollywood

Robert Altman signe un bel hommage aux films noirs, dont l'intrigue policière, qui s'apparente à un macguffin, sert surtout de prétexte à esquisser un portrait au vitriol du milieu des studios de cinéma. On suit en effet Griffin Mill, un responsable de production (incarné par un excellent Tim Robbins) qui reçoit des lettres de menaces de mort, à un moment où des rumeurs de licenciement se multiplient sur son compte. Déstabilisé, il tente de remonter la piste de ce corbeau,...

24 3
Avatar Alice Leuchat
5
Alice Leuchat
Trop facile

Une scène d'intro brillante, un plan séquence de fou furieux et des dialogues improvisés, une camera qui s'attarde sur les bon éléments au bon, un timing parfait. Le décor est planté, on est prêt a partir, on attend que ça. Et on attend tout le film. Ce n'est pas qu'il ne se passe rien, au contraire. Il y a des menaces, un meurtre, de la culpabilité, du sexe, de la tromperies, un petit suspense, des tonnes de personnages qu'on croise par ci par là. On est bien chez Altman, donc, qui... Lire la critique de The Player

9 2
Critiques : avis d'internautes (29)
The Player
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Sunset Boulevard

Débutant avec un long plan séquence et une conversation évoquant celui de "La soif du Mal" de Orson Welles, "The Player" de Robert Altman nous fait suivre Griffin Mill, directeur de production à Hollywood qui, en plus de craindre pour son emploi, se voit recevoir des lettres anonymes menaçantes. Passé ce long plan séquence, Robert Altmant braque sa caméra sur le personnage de Griffin sans plus... Lire la critique de The Player

33 4
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·
Sweet Smell of Success

Au boulevard du crépuscule, le corbeau satirique flagelle d'une spirale cynique, un système détournant l'art vers un conformisme assassin. Ô Altman, toi le révolté à la caméra, où t’avances-tu dans les abîmes de la contestation ? Des Nuits Debout, tu en as passé, la contre-culture, ça te connaît.... Lire la critique de The Player

33 9
Avatar blacktide
8
blacktide ·
Sous les palmiers, le vomi.

Beaucoup de films dénoncent le côté artificiel d'Hollywood, sa cruauté : Sunset boulevard, A star is born, Les ensorcelés, Barton Fink... Peu de films en ont montré vraiment la médiocrité. L'histoire n'est guère importante, mais la voici : Griffin Mill, directeur de production (l'homme qui écoute 50 000 idées de scénario par an et ne peut dire oui qu'à une douzaine, tel... Lire l'avis à propos de The Player

3
Avatar zardoz6704
8
zardoz6704 ·
Découverte
Mauvais joueur

Il faut se remémorer *M*A*S*H*, comédie satirique portant sur l'armée, pour mesurer le talent de Robert Altman quand il est question d'ironie. C'est justement cette étoffe persifleuse qui échoit à The Player, plus sérieux que son prédécesseur, mais non moins farouche. Tout commence, sans sommation aucune, par un long plan-séquence de huit minutes, accentué par une allusion... Lire l'avis à propos de The Player

16
Avatar Cultural Mind
8
Cultural Mind ·
Surtout un happy end.

J'aime énormément Robert Altman néanmoins je n'avais encore jamais vu son film The Player. Enfin, pour être précis, j'avais déjà vu le plan séquence, début du film, de 8min à l'école il y a pas mal de temps et je me suis dès lors demandé ce que valait le reste du film, en dehors de cet aspect technique qui est certes bien fichu. J'en avais, cependant, très peu à faire. Ce qui m'intéressait... Lire la critique de The Player

13
Avatar Ciné Water
7
Ciné Water ·
Toutes les critiques du film The Player (29)
Bande-annonce
The Player
Vous pourriez également aimer...