Affiche The Servant

Critiques de The Servant

Film de (1963)

La maison du mâle.

Quoi de mieux que de flâner dans les rues londoniennes des années 60 pour observer l'image d'une société où tout semble rigoureusement à sa place, pauvres comme riches jouant scrupuleusement des rôles définis par d'autres il y a bien longtemps déjà. Un simple coup d’œil suffit pour juger l'individu et le placer, de facto, à un certain niveau de l'échelle sociale. Au sommet de celle-ci,... Lire l'avis à propos de The Servant

40 5
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Bien sapé.

Tony, est un beau, jeune, blond et riche jeune homme, aristo moderne et infiniment anglais, traine depuis un moment au bord de la crise de nerf. Il aime avec flegme une jeune femme de son milieu et se contente des rêves lointains et trop grands pour lui, il semble vaguement attaché à ce projet de ville dans la jungle amazonienne sans pour autant s'agiter beaucoup. Parce qu'il n'aime pas vraiment... Lire l'avis à propos de The Servant

30 5
Avatar J. Z. D.
8
J. Z. D. ·

Si l'icone valet…

… parait, alors on est désemparé. Amusant comme le plus souvent nous aimons, détestons ou avons de l'indifférence pour les acteurs (et actrices) pour des raisons qui nous dépassent. On essaie en permanence de rationaliser tout ça avec une conviction qui nous rend désarmants de maladresse. On se cache derrière le jeu supposé mauvais des uns (comme s'il s'agissait d'une donnée immuable quelque... Lire la critique de The Servant

42 3
Avatar guyness
8
guyness ·

Critique de The Servant par maloryknox

ce film m'a littéralement scotché ! sa mise en scène , son atmosphère , son jeu d'ombres et de miroirs dans un noir et blanc sublime et surtout son histoire...un jeune aristocrate londonien ce décide à engager un valet pour tenir sa maison. Une maison désespérément vide que le serviteur comblera vite par sa présence, un peut trop même..Ce créera entre eux une relation trouble et malsaine qui... Lire la critique de The Servant

20 5
Avatar maloryknox
8
maloryknox ·

L'influence perverse du domestique

En revoyant the Servant après très longtemps, je mesure combien mon approche d'un film et mon jugement ont varié avec les années, je n'en avais gardé qu'un vague souvenir et ça ne m'avait pas vraiment emballé, disons que quand j'étais ado, ce genre de film ça n'était pas mon truc. C'est normal. Mais là, maintenant, j'ai particulièrement apprécié ; de là à ce que le film soit... Lire l'avis à propos de The Servant

17
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Oui

Si l'on regarde ce film en 2019 on ne peut s'empêcher de le croiser avec l'excellent Parasite de Joon-ho Bong. Beaucoup de thèmes se recoupent ; la relation de classe sous le prisme employeur/serviteur, l'envahissement lancinant de son chez-soi, la débauche et le mépris. The Servant reste plus lent. La passation de pouvoir s'opère avec plus de subtilité, la... Lire la critique de The Servant

17 5
Avatar Motherfuck
7
Motherfuck ·

Vol avec escalier.

De Losey, je n’avais jusqu’alors vu que La Bête s’éveille qui était loin de me laisser un souvenir impérissable, et dans lequel on retrouve quelques éléments qui font de cet opus une version bien plus aboutie sur les relations de pouvoir, l’enfer pavé de bonnes... Lire l'avis à propos de The Servant

30
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Iznogoud sournois

En filmant l’inversion du rapport de force entre un riche bourgeois et son valet, Joseph Losey illustre avec vice et violence le pire de la nature humaine, sa quête de désir, sa recherche constante de domination et sa facilité à lâcher prise, à s’abandonner au plus fort quitte à remettre en question sa propre existence. Mais c’est aussi une fable singulière parce qu’elle sous-entend... Lire la critique de The Servant

16 1
Avatar oso
8
oso ·

L'écran du fantasme

Tony embauche Hugo, jeune valet, une vraie perle. « C’est l’histoire de gens différents pris dans le même piège, c’est l’histoire de ce piège. The Servant est un film sur la peur et la servilité. Servilité du maître, mais aussi servilité des gens qui ont peur de ne pas être aimés ou de ne pas aimer, qui ont peur de leur femme, de leur maîtresse, de leur père, de leurs... Lire la critique de The Servant

12 8
Avatar Camille_H
8
Camille_H ·

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent

Après une enfance marquée par une éducation puritaine et religieuse, Joseph Losey, de plus en plus intéressé par le communisme et ses grandes figures part pour la Russie, où il rencontrera nombre de metteurs en scène (qui l'influencera grandement dans les décors soignés de ses films). Peu après son retour aux USA, il est obligé de quitter son pays d'origine à cause du maccarthysme qui sévit, et... Lire la critique de The Servant

13 3
Avatar ChocBonham
8
ChocBonham ·