Matters of trust

Avis sur The Thing

Avatar damon8671
Critique publiée par le (modifiée le )

The Thing date de 1982 et le risque pour les films d’horreur de ces années-là c'est de paraître daté aux yeux des spectateurs d'aujourd'hui à cause d'effets spéciaux largement dépassés ou de mise en scène qu’on a plus l’habitude de voir quand bien même ça pouvait être spectaculaire à l'époque de leur sortie. L’ambiance est souvent le meilleur moyen pour ces films de rester excellents avec le temps et The Thing en est un parfait exemple.

L'intro se charge de dégager cette atmosphère particulière de danger et d'incompréhension qui reviendra par la suite avec ce chien égaré en Antarctique et poursuivi par des mecs en hélicoptère qui semblent avoir perdu toute raison, et toute dextérité vu comment ils laissent tomber des grandes dégoupillées mais on mettra ça sur le compte de la peur qui s’est emparé d’eux. L'intrigue démarre donc de plein pied, tout comme les persos on veut comprendre la situation, identifier la menace et les macabres découvertes qu'ils vont effectuer apporteront autant de questions que de réponses si ce n'est plus, comme en témoigne la première autopsie d’un cadavre difforme conclue par « tout ça me paraît normal ».

Il ne se passe pas grand chose à l’écran en début de film, la première victime américaine se déroulant hors-champ et étant très sous-entendu, un parti pris assez osé mais qui va dans le sens du film qui met ses personnage comme son spectateur dans une position où il s’interroge constamment. On ne s'ennuie pas parce que l'intrigue a très vite démarré sans chercher à caractériser des personnages pendant 3 plombes, simplement l’état d’esprit de l’équipe et c’est suffisant pour le récit, l'atmosphère est déjà pesante comme il faut car on voit bien qu’il y a quelque chose qui cloche sans pour autant mettre le doigt dessus.

Vient alors la scène du chenil dont la violence brutale et audacieuse, parce que ça a pas dû être simple de bien gérer les chiens, laisse toujours place à l'interrogation tout en accélérant le récit. Une fois que la violence se manifeste, c'est la paranoïa qui va prendre place, souvent les films d'horreur mettent en scène une menace que les personnages ressentent mais ne voient pas, là c'est amplifié car la menace peut être tout près d'eux à chaque instant sans aucun abri réel et ça créé une ambiance qui sera pour moi ce qui caractérise The Thing.

Ce fameux jeu d'enquête dans lequel il faut deviner qui est le monstre sous forme humaine, on se le demande autant que les personnages et la mise en scène appuie avec une justesse admirable ces interrogations pour donner lieu à des scènes cultes, constituant l'apogée de ce savant compromis entre angoisse et mystère, ma scène préférée étant celle du test sanguin. Ça se combine très bien avec le peu de choses montrées à l’écran au début du film, c’est un plaisir pour moi de revoir le film en faisant attention à chaque détail que j’aurai pu loupé au visionnage précédent, détail qui pourrait expliquer telle révélation par la suite, sachant qu’un nuage de buée à chaque expiration ou son absence peut suffire à tout changer.

Le casting essentiellement porté par Kurt Russel, acteur récurrent des films de John Carpenter et pour lequel j’ai beaucoup de sympathie, fait bien le travail en reflétant par leur jeu la peur et la folie qui les animera de plus en plus au fur et à mesure que l’étau se resserre. La musique d’Ennio Morricone est aussi là pour aider à consolider cette ambiance qui ne souffre au final de quasiment aucun défaut autant que j’ai pu en chercher et qui amène à bon nombre de scènes cultes que je trouve vraiment parmi les meilleures du genre.

Ce sont ces scènes cultes rendus possibles par cette ambiance si atypique, si bien mis en scène qui font que j'adore ce film en dépit de ces effets spéciaux spéciaux datés qui donnent à cet aspect gore, un aspect grotesque, vulgaire car il est évident que ça a pris un coup de vieux non négligeable à certains moments, néanmoins ça ne suffit pas à amoindrir l'intérêt de voir ce film même seulement aujourd’hui, c'est une preuve suffisante pour moi pour affirmer que The Thing est l'un des meilleurs thrillers horrifiques à avoir vu le jour à mes yeux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 389 fois
21 apprécient

damon8671 a ajouté ce film à 8 listes The Thing

Autres actions de damon8671 The Thing