Affiche Tulpan

Critiques de Tulpan

Film de (2008)

  • 1
  • 2

La vraie vie peut être ailleurs

Plus d'1h30 de vrai dépaysement, transportés que nous sommes dans la steppe aride du Kazakhstan, là où vivent ces nomades éleveurs de moutons, au milieu de nulle part, dans une nature très rude. Asa, revenu du service militaire dans la marine, rêve d'une vie simple : une famille, une yourte, un élevage ; mais les filles à marier sont rares dans ce coin désertique, et les oreilles du prétendant,... Lire la critique de Tulpan

13 7
Avatar Aurea
7
Aurea ·

By the rivers of Babylon...

Dans la steppe kazakhe, quand une fille vous repousse parce que vous avez les oreilles décollées, en plus de coller la dose standard de haine propre à tout rejet, vous pouvez aussi dire adieu à toute chance de fonder une famille, d'obtenir un troupeau et de devenir indépendant ; parce que dans la steppe kazakhe, des filles, ça ne prend pas de s. Ma grande connaissance du cinéma d'Asie Centrale... Lire la critique de Tulpan

8 5
Avatar Lucas Stagnette
7
Lucas Stagnette ·

Une corde infinie qui vibre dans l'éternité.

Nulle part où poser le regard. Le vent, la poussière et des destins hors du commun tourbillonnent dans ces vastes steppes où rien ne vit longtemps. Kazakhstan. Rapporté au cinéma, ce mot exotique ne m’évoque absolument rien. Je n’ai rien vu de kazakh. Et Tulpan m’a regardé. Je me suis égaré. J’ai mis de côté l’effervescence étourdissante du cinéma américain. J’ai... Lire l'avis à propos de Tulpan

6 4
Avatar Neeco
7
Neeco ·

OSEF

Tulpan réussit quelque chose d'absolument fabuleux, c'est-à-dire à montrer à la fois le quotidien des bergers des steppes kazakhes, les difficultés relationnelles entre les générations, l'attrait des jeunes pour la ville, mais surtout ne nous faire sentir ce que c'est que d'être un berger, de nous faire sentir l'exploit d'avoir sa brebis qui met bas. Et ça c'est prodigieux. Le... Lire la critique de Tulpan

4 4
Avatar Moizi
8
Moizi ·

Porte ouverte sur le Kazakhstan

Dans nos contrées occidentales, le cinéma d'Asie centrale est assez malmené. Ignoré dans le meilleur de cas, il est souvent injustement utilisé pour caricaturer les goûts atypiques d'un cinéphile anticonformiste moyen. Et pourtant cette zone, coincée entre les deux puissances russes et chinoises, est intéressante à plus d'un titre, que ce soit par sa situation géopolitique ou bien part sa... Lire l'avis à propos de Tulpan

3
Avatar GigaHeartz
8
GigaHeartz ·

Ouvre-moi ta porte

Difficile de se montrer aussi admiratif qu'une grande partie de la critique avec Tulpan. Outre l'ennui qu'il provoque aussi tenace que la steppe immuable formant le décor unique du film, le scénario aussi bancal que le petit agneau nouveau-né et l'absence d'orientation esthétique, politique ou psychologique, la pseudo immersion ethnologique / étude sur le terrain à la Malinowski... Lire la critique de Tulpan

Avatar Marlon_B
5
Marlon_B ·

Le Kazakhstan par ses steppes arides

Nous sommes dans les steppes kazakhes, à l'horizon d'immenses étendues désertiques et quelques moutons se raréfiant. Asa, jeune homme franc et droit, rentre chez lui après une longue retraite dans la marine. Obligé de cohabiter avec sa sœur et son beau-frère, il n'aspire qu'à fonder sa propre famille et à être heureux. L'endroit ne se prête pas aux rencontres et Asa ne se voit pas rejoindre... Lire la critique de Tulpan

Avatar Melopee
6
Melopee ·

Critique de Tulpan par Karutso

Le réalisateur allonge chacune des scènes, ce qui donne une atmosphère paisible et réaliste. Quelques perles: les deux vrais, mais petites, torandes; les deux accouchements de moutons (ce qui est, même si elles ne sont pas vécus en vrais, des expériences à part entière (surtout le deuxième, en un seul plan de plus de dix minutes); et le magnifique plan sur fond d'orage. La bande son se limite à... Lire la critique de Tulpan

Avatar Karutso
7
Karutso ·

Critique de Tulpan par batman1985

Voilà un film qui rappelle fortement Le mariage de Tuya de Wang Quan'an. Ce n'est pas forcément une bonne chose car je m'étais passablement ennuyé avec ce dernier. Fort heureusement, l'oeuvre du kazakh Sergey Dvortsevoy est nettement plus intéressante. L'oeuvre dépeint le quotidien des bergers nomades des steppes du Kazakhstan, bien loin de la modernité ou de la particularité architecturale de... Lire l'avis à propos de Tulpan

1
Avatar batman1985
7
batman1985 ·

Plus plat, ça n'existe pas

Le personnage principal de Tulpan est la steppe kazakhe. Le paysage dans lequel se déroule le film est en effet fascinant : plus plat, je ne crois pas que ce soit possible. La ligne d'horizon, parfaitement horizontale, sépare exactement deux mondes : celui d'en-bas, monotone, dans lequel une yourte apparaît de loin en loin, un cauchemar pour le chef opérateur, car rien... Lire l'avis à propos de Tulpan

1
Avatar Christoblog
6
Christoblog ·
  • 1
  • 2