Critiques de Un peu, beaucoup, aveuglément !

Carnecruse
3
Carnecruse

Effeuillage de marguerite ? Vivement sa fête.

Recette pour décoinçage express, garantie sans soude. Vous êtes une jeune pianiste aux cheveux tirés, bien boutonnée, lunetée et célibataire ? Vous êtes coincée. Et votre vie est tellement triste,...

Lire la critique

il y a 7 ans

Fatpooper
6
Fatpooper

Blind date

J'aime bien Cornillac à la base, mais en plus je trouve qu'il vieillit vachement bien. C'est parce qu'il est dans le film que je me suis laissé tenter. Et puis en plus, le pitch donne envie un peu...

Lire la critique

il y a 7 ans

Margue12
7
Margue12

Mon mail à Clovis

Hey Clovis ! Je suis partie voir ton avant-première, sans avoir lu le résumé ou vu la bande annonce. N'imagine pas que cela est dû à une immense confiance de ma part pour tes films, je voulais...

Lire la critique

il y a 7 ans

Gand-Alf
5
Gand-Alf

Une cloison pour deux.

Comédien plutôt sympathique quand il paraît concerné par ce qu'il joue, Clovis Cornillac passe le fatidique cap de la mise en scène avec Un peu, beaucoup, aveuglément, coécrit avec sa compagne Lilou...

Lire la critique

il y a 6 ans

EricDebarnot
5
Eric BBYoda

Chopin + Serge Lama = ?

On peut faire crédit à Clovis Cornillac de beaucoup de choses pour son premier film, le plus important étant sans doute un vrai respect pour le genre, qui permet à "Un Peu, Beaucoup, Aveuglément" de...

Lire la critique

il y a 7 ans

Winston
8
Winston

L'amour... Pas si aveugle que ça ! (Prend ça W9 ! )

D'emblée, le plot est plaisant : deux voisins qui, à travers de fines cloisons, vont, tout d'abord apprendre à s'apprivoiser, pour finalement faire connaissance : un inventeur ayant besoin de...

Lire la critique

il y a 7 ans

Behind_the_Mask
7

Mon coeur s'ouvre à ta voix

Nous avons fait connaissance d'une drôle de manière. Je ne voulais que le silence. Et son piano a rempli l'espace. Il s'est fait entendre à travers la cloison mince. Mince. On s'est pourri la vie...

Lire la critique

il y a 4 ans

Eric31
8
Eric31

Critique de par Eric31

Un peu, beaucoup, aveuglément est (A ma grande surprise) une jolie petite comédie romantique réalisé par Clovis Cornillac, coécrite par Lilou Fogli (sa compagne* voir ci-dessous) qui met en scéne...

Lire la critique

il y a 7 ans

Charles_Dos_Santos
3

Décevant…… et je reste poli :)

Perplexe… Je suis perplexe ! Invité par Ruquier ou un autre animateur, Clovis Cornillac confirmait y'a quelques jours que ce film est "un projet qui (lui) tenait à coeur" et auquel il "portait à...

Lire la critique

il y a 7 ans

Specliseur
10
Specliseur

Ensemble et séparément.

Pour une première réalisation, Clovis Cornillac nous livre une petite merveille. Trés bien dialoguée, avec une mise en scène habile et des acteurs en forme (notamment Philippe Dusquesne dans le rôle...

Lire la critique

il y a 7 ans