TIREZ PAS SUR LA PIANISTE

Avis sur Un peu, beaucoup, aveuglément !

Avatar David Moreau
Critique publiée par le

Un peu bien sage, beaucoup le temps, aveuglément davantage. Ces murs qui nous protège, ces murs qui nous font souffrir, ces murs qui nous empêche d'aimer. Aux moments des amours, Cornillac le temps d'un instant gâche par des trous d'air scénaristiques. Tout ce met à vaciller au moment de s'y croire. Et pendant ce temps, les écureuils de Central Park sont tristes le lundi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de David Moreau Un peu, beaucoup, aveuglément !