👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Autant le dire de suite, certaines femmes n'intéressera que certains spectateurs, c'est une certitude. Un certain regard sur le Montana, terre d'accueil et passage obligé de la solitude et la monotonie de 4 femmes. Le silence et dort. Reflet sans conviction de l'inspiration d'une femme Kelly Reichardt . C'est la saison du train qui passe et de la vie qui trépasse. Ni passionnant, ni enrichissant. L'univers est un mystère, les femmes sont sur terre.

DavidMoreau
2
Écrit par

il y a 4 ans

3 j'aime

Certaines femmes
Frédéric_Perrinot
5

La tranquillité du quotidien

Kelly Reichardt s’est, depuis quelques années déjà, imposée comme une portraitiste de talent notamment pour exprimer avec une rare délicatesse l’intime et le mal être de ses personnages. Composant un...

Lire la critique

il y a 5 ans

10 j'aime

1

Certaines femmes
CableHogue
7

Rails et sortie de route

« Les films avancent comme des trains, tu comprends ? Comme des trains dans la nuit » (François Truffaut) Déclinaison diurne et volontiers alanguie de la formule restée célèbre de La...

Lire la critique

il y a 5 ans

10 j'aime

2

Certaines femmes
Sabri_Collignon
8

Une femme certaine

L'indicible voici ce qui résume le mieux en un mot le cinéma de Kelly Reichardt. Sa filmographie parcours un long chemin escarpé qui réunit ce que le prolétariat à de moins spectaculaire, à...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime

Certaines femmes
DavidMoreau
2

PARFUM DE FEMMES

Autant le dire de suite, certaines femmes n'intéressera que certains spectateurs, c'est une certitude. Un certain regard sur le Montana, terre d'accueil et passage obligé de la solitude et la...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

Le Grand Bain
DavidMoreau
8

LE BAL DES SIRENES

Improvisation et propulsion pour ce programme libre. Je passerai mon temps à les regarder, à nager, boire, chanter, trainer et rire avec eux. La tête sous l'eau pour mieux respirer, les jambes en...

Lire la critique

il y a 9 mois

2 j'aime