Venom, le coach qu'il vous faut (pas)

Avis sur Venom

Avatar BlackHornet
Critique publiée par le

Disons le tout de suite : inutile de se payer un abonnement Meetic et d'écumer les profils. Le plus simple est de s'offrir un symbiote. Le modèle Venom est joignable 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 où que vous soyez. Il donne des conseils personnalisés et vous aide même pendant les conversations en cas de timidité. Il est gentil, serviable et il est en plus garantie à vie (la vôtre, pas la sienne). Alors n'hésitez plus....le nouveau service symbiote décline toute responsabilité en cas de problème lors de l'union avec le parasite, et aussi s'il décide de vous manger de l'intérieur.

Bon, alors, qu'es ce qu'on peut se dire ? Qu'un film lâché par les acteurs principaux avant même la sortie : ça craint. Que si toutes les critiques sont unanimes pour dire que c'est raté : ça craint vraiment. Que si une origine story ne dure qu'une heure et demi : ça pue beaucoup. Donc sans surprise, c'était nul. Genre vraiment nul ! Genre niveau étron hollywoodien de première catégorie.

On peut commencer par les acteurs qui semblent déconnectés du film. Entre une qui est là pour payer ses factures et l'autre à qui on a coupé toutes les bonnes scènes, on a plus grand chose à attendre de leur côté. Je n'ai jamais vu un film avec aussi peu de personnages qui sont identifiés : énormément de gens inconnus sans identité, sans développement. Venom ensuite. Autant au niveau du caractère que du look, c'est raté. Si Venom a cette apparence dans les comics, c'est en opposition à Spider Man, pas juste parce que ça lui plaît. Lui laisser cette apparence et ne pas lui mettre son némésis, c'est juste complètement débile. Rien d'autre. Et pour le caractère....pour moi, le film meure véritablement au moment où Venom dit à Eddie qu'il est un "looser" là d'où il vient. C'est à ce moment précis que mon intérêt a eu un anévrisme. Ce n'est pas humainement possible de rater autant un personnage. Non. A moins qu'on parle du méchant du film. Berk, juste berk. Et je parle des deux, hein. Le symbiote et le vilain CEO qui est méchant parce que .... parce qu'il est méchant !

Que dire du reste ? C'est affreusement court. Ça s'enchaîne sans aucune pause et le plus gros raté va tout de même à la relation Eddie/venom : en grosso modo 24h, ils deviennent BFF : l'un accepte d'avoir un parasite dans son corps et l'autre renonce à manger tout le monde (ils s'accordent sur les "méchants" comme les seuls petits fours autorisés). Il n'y a aucune construction ou développement, tout est rushé et ça se ressent vraiment. On y croit pas vraiment.

En fait, c'est tout le film qui est assez incroyable. Dans le mauvais sens du terme. C'est vraiment tourné, pensé, joué avec les pieds. Je vois pas vraiment ce que je peux sauver. Si je met trois étoiles, c'est juste parce que ce soir j'ai plan cul et que je suis heureux. Mais il y a rien de consistant.

Mêmes les scènes génériques sont ratées; es-ce que c'est possible de tout rater comme ça ? Apparemment oui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 909 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

BlackHornet a ajouté ce film à 2 listes Venom

Autres actions de BlackHornet Venom