Affiche Vivre

Critiques de Vivre

Film de (1952)

Chronique d’une mort magnifiée

Watanabe n’apprendra que tardivement que tous ses collègues le surnommaient « La momie ». Mutique, prostré sur son bureau, au sein d’un service municipal qui lui aussi ploie sous une pile insondable de dossiers, il fait corps avec l’administration, sans lever la tête, résigné et « mort depuis 25 ans ». Délivrée par la voix off, cette conclusion ne pouvait l’être par lui-même, ayant perdu la... Lire l'avis à propos de Vivre

72 5
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Le Passage

Vivre, un mot qui résume à lui seul notre condition de mortels, ce passage sur terre qui mène inéluctablement à la mort. Cette mort, on l'oublie, on l'occulte, mais elle est là, et nul ne décide de sa venue. Pour Watanabe, fonctionnaire en fin de carrière qui hante de sa petite silhouette courbée et vacillante les couloirs de son administration, bureaucrate humble et... Lire l'avis à propos de Vivre

129 110
Avatar Aurea
10
Aurea ·

La momie et la balançoire

Les années 50 ont constitué une sorte d’Âge d’Or pour Akira Kurosawa. De nombreuses récompenses internationales (Oscars, Lion d’or, Ours d’argent…) et d’imposants succès publics et critiques ont couronné une liste impressionnante de chefs d’œuvre qui ont marqué des générations de cinéphiles et de cinéastes : Rashomôn, L’Idiot, Les Sept Samouraïs, Le Château de l’Araignée, La Forteresse... Lire l'avis à propos de Vivre

37 8
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

La lippe et rature à l'estomac

En 1952, Kurosawa est tout auréolé de cette incroyable aura internationale que le choc Rashomon et son Lion d’Or à Venise l’année passée ont pu lui offrir. A côté de cela, l’échec critique de L’Idiot semble presque anecdotique, et c’est avec une liberté accrue qu’il retourne à la Toho pour tourner Vivre, sur les derniers mois d’un pauvre type qui apprend qu’il a un cancer… Avec une logique... Lire la critique de Vivre

73 125
Avatar Torpenn
9
Torpenn ·

L'héritage du cœur

Impossible de contester la beauté du cinéma d’Akira Kurosawa, dont les films ont su s’imposer comme de véritables références dans l’histoire du septième art. Cette beauté eut diverses formes, se matérialisant dans des époques et contextes divers. Et c’est probablement avec Vivre que Kurosawa lui donne une nouvelle dimension. Vivre nous familiarise avec une certaine... Lire la critique de Vivre

7
Avatar JKDZ29
8
JKDZ29 ·

"Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre."

«Vivre» est déjà le 14ème long métrage du Maître, réalisé en 1954, soit 10 ans après son premier film, que de chemin parcouru depuis cette laborieuse histoire centrée sur un Judoka imbattable un peu benêt. C'est également le premier dans lequel Mifune n'apparait pas depuis que nos deux prodiges travaillent ensemble. C'est dans une approche jamais vu encore chez Kuro que le film démarre, une... Lire la critique de Vivre

22 1
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·

Face à la mort

Chef dans une administration publique, Kanji Watanabe découvre qu'il est atteint d'un cancer et qu'il ne lui reste plus que trois mois à vivre. C'est à ce moment-là qu'il prendra conscience de ce qu'il a fait de sa vie et ce qu'il peut encore faire jusqu'à sa mort. Avec Vivre, son quatorzième film, Akira Kurosawa met son protagoniste face à une mort aussi inévitable... Lire la critique de Vivre

30 3
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Critique de Vivre par raisin_ver

Vivre. Les 45 dernières minutes, sous forme de huis clos, durant lesquelles une assemblée rend hommage à un défunt restent à jamais en mémoire. Elles revêtent une triple importance. La première, la plus évidente, est le génie inégalable de Akira Kurosawa qui traverse cette séquence. Il est proprement impossible ne pas ressentir une vive émotion lors de ce passage, il n'est même pas impossible... Lire la critique de Vivre

20 1
Avatar raisin_ver
9
raisin_ver ·

Vivre(et mourir) au service de la Vie

Ce qui m'a attiré vers cette œuvre, au-delà des éloges de mes chers éclaireurs, c'est son titre : « Vivre » (Ikiru), aussi simple et pur que ce qu'il caractérise. A quoi bon donner un titre à rallonge quand un mot peut rassembler toute l'humanité en son sein. Akira Kurosawa s'aventurait sur une pente glissante de laquelle toute erreur est prohibée et irrattrapable, ce mot implique en effet un... Lire la critique de Vivre

16 4
Avatar Any Body
9
Any Body ·

La Maison Qui Rend Fou

Le film s'ouvre sur une radio de l'estomac. En fond, une voix off nous annonce que son malheureux propriétaire, notre héros, va bientôt mourir d'un cancer. Ce dernier est un petit fonctionnaire, dans une administration digne de La Maison Qui Rend Fou dans Les 12 Travaux d'Astérix (on a les références qu'on peut!) : "Vous demandez la construction d'un nouveau parc, adressez-vous à la section... Lire l'avis à propos de Vivre

14 2
Avatar fabtx
8
fabtx ·