Affiche Whiplash

Critiques de Whiplash

Film de (2014)

Lorsque ambition et obsession se confondent

Appréhension et crainte. Voilà les termes qui caractérisaient au mieux mon état d’esprit avant de visionner ce long métrage. Car il est vrai qu’après avoir vu l’affiche et pris connaissance du synopsis, j’étais plus que mitigée quant au film. Ce scepticisme était principalement lié au traitement réservé à l’univers de la batterie. En effet, à première vue, l’exploration d’une telle thématique... Lire la critique de Whiplash

109 13
Avatar Lucie Brd
9
Lucie Brd ·

Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, J.K FUCKING SIMONS

J'ai quitté la salle il y a quelques heures maintenant, et pourtant j'entends encore les baguettes claquer contre les cymbales avec une fougue hors norme, ais-je perdu la raison ou suis-je encore plongé malgré moi dans un film d'une intensité remarquable laissant son dernier quart d'heure nous offrir un final hallucinant à couper le souffle. Oubliez les biopic identiques avec une trame... Lire la critique de Whiplash

245 5
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·

«Je vous promets du sang, de la sueur et des larmes»

Whiplash est un grand film. Il est, selon moi, le meilleur de l’année 2014. Une excellente histoire alliant le cinéma et la musique. Celle-ci ne se résume pas à une bande son, mais prend ici la place centrale. Les cuivres, le piano, la contrebasse et bien sûr la batterie volent la vedette aux acteurs. Confortablement installé au ciné, mon pied à très vite battu la mesure. On... Lire la critique de Whiplash

173 11
Avatar Vincent_Ruozzi
10
Vincent_Ruozzi ·

Le Bon, La Brute et le Tempo

LE BON. Whiplash c’est l’histoire d’un jeune batteur, interprété par un très bon Miles Teller (The Spectacular Now), qui pratique le jazz dans l’un des meilleurs conservatoires des Etats-Unis. Il nourrit de (très) grandes ambitions et veut percer, coûte que coûte, et avoir la reconnaissance du milieu. Ce qui commence par se faire remarquer par M. Fletcher, professeur emblématique de l’école,... Lire la critique de Whiplash

186 18
Avatar Jé en vert
9
Jé en vert ·

American Drum, ou la dialectique du maître et de l'esclave

Roulement de tambours. Brrrrr brrrrrrrr brrrrrrr brrrrrrrr brrrrrrr brrrrrrrr brrrrrrrr... La pression monte dans l'ombre de Terence Fletcher, le chef d’orchestre du Studio Band du fictif Shaffer Conservatory. Ange et démon, le bougre aérodynamique souffle le chaud et le froid sur ses protégés et en particulier sur la nuque voutée du pauvre Andrew dont l'acharnement au travail lui a valu... Lire l'avis à propos de Whiplash

78 7
Avatar blig
8
blig ·

Du sang sur les cymbales

Andrew, dans Whiplash, aspire à la même apothéose que la Nina de Black Swan, jusqu'au bout de la douleur, dans les derniers retranchements psychologiques. Si Darren Aronofsky pare le destin de son héroïne d'un goût de drame aux confins du fantastique et de l'horreur, Damien Chazelle choisit la réalité la plus nue, constamment baignée... Lire la critique de Whiplash

52 8
Avatar Behind_the_Mask
9
Behind_the_Mask ·

NOT MY FUCKING TEMPO !

Il s'appelle Fletcher. Mais ça, on l'ignore pendant une bonne partie du film (la moitié, facilement). Quand on parle de lui, on dit juste Lui, Il. Pas de nom. Et même, les rares personnes qui oseront prononcer son patronyme le feront avec ce mélange de crainte et de respect qui est réservé aux dieux. Lors de sa première apparition, on ignore donc son nom. On ignore aussi son statut. Mais... Lire la critique de Whiplash

178 8
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Travail, infamie, batterie

Pour se laisser pleinement aller à la jubilation de Whiplash, il faut d’emblée lever une ambiguïté de taille : ce n’est pas un film sur la musique. Le mélomane qui ira chercher une exploration des subtilités de l’interprétation et de la symbiose au sein d’un jazz band en sera pour ses frais. Whiplash doit être vu comme un film sur le sport qui aurait cette qualité ultime de ne pas traiter du... Lire l'avis à propos de Whiplash

198 19
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Rattrape-toi Land

Il y a quelques jours, suite à ma déclaration d'amour envers un certain film, "Tout Pourri Land", certains d'entre vous auraient certainement souhaiter se transformer en Terence et faire de moi leur Andrew. Mais miracle du virtuel,... Lire l'avis à propos de Whiplash

39 5
Avatar takeshi29
8
takeshi29 ·

"Qui sème le vent récolte le tempo ..."

J’ai mis un moment à me décider. Le thème, répété en boucle dans tous les commentaires m’attirait très peu : la transposition, « l’adaptation » de Full metal jacket, des commandos marines au conservatoire de musique jazz, avec un Lee Ermey en instructeur des cymbales et des baguettes … Perplexité et lourde hésitation. Puis il y a eu l’accumulation des critiques positives, plus que... Lire l'avis à propos de Whiplash

58 20
Avatar pphf
6
pphf ·