"Mais, Kate, il fait aussi froid que dans mon cul ici !"

Avis sur Whiteout

Avatar Jb_tolsa
Critique publiée par le

Il est 14h30. Un dimanche pluvieux et mon chauffage central a décidé d'aller voir ailleurs s'il pouvait pas chauffer plus loin. Je m'ennuie terriblement, et me cache sous la couette dans l'idée de regarder un bon film d'horreur de merde, tape dans ma présélection, et tombe sur une photo d'une meuf congelée en train de suçoter sa mèche de cheveux. Bingo ! un film avec Kate Beckinsale datant de l'époque où son nom était numéro 1 dans les recherches google devant "Youporn", et "Megan Fox à poil".

Le film commence super bien, enfin, si on zappe la partie où quatre guignols se trucident dans un avion en plein vol avant qu'une balle perdue ne touche le pilote en pleine tête et que la joyeuse bande ne se scratche au milieu de l'antarctique (ben oui, toi aussi tu survole pas peinard l'antarctique avec tes potes ?).

Je disais, le film commence super bien, puisqu'on retrouve la petite Kate en train de se doucher (à poil donc), pendant que ce bon vieux con de Jean-Michel l'attend dans la salle à manger. Le caméraman en profite pour faire attendre Michel, et fait durer la séquence pour se rincer l'oeil (je vous ai dit qu'elle était à poil ?). Mais Michou en a marre alors il tape à la porte avec force. Au ton qu'ils emploient, ils semblent se connaitre. Il est vieux, elle est bonne, on se demande si c'est son père mais il parle avec la voix française de Chuck Norris alors c'est bizarre.
Et puis elle précise qu'elle a donné sa démission. On ne sait pas encore pourquoi, ni d'ailleurs qu'est ce qu'elle fait comme métier, mais des flashback bien relous qui coupent complètement la tension du film et où on la voit même pas à poil vont venir nous expliquer qu'en fait elle s'est fait entourlouper par son propre partenaire (qui devait plus en pouvoir de la voir faire sa moue caractéristique), qu'elle doit donc tuer. çà n'a aucun rapport avec les diamants dans la cale de l'avion, mais on s'en contrefous. On apprend au moins qu'elle est Marshall, et vilaine par la même occasion. (Ouuuuuh la vilaine)

Son amie Michel, le médecin du village qui ressemble trait pour trait au père noël, est expert du froid, et explique donc aux trois nouveaux pelés de la station, mais aussi au spectateur, que le froid c'est mal et qu'on peut en mourir grave. Kate s'en fout, elle a eu vent d'une mauvaise histoire de meurtre dans la toundra gelée. Elle prend Michel sous le bras et ils vont étudier un cadavre posé là au milieu de n'importe où, lui il fait semblant de s'y connaitre et sort des mots scientifiques sans queue ni tête, et elle fronce les yeux avec force. "C'est le premier meurtre en Antartique, trop stylé" se vante t'il.

Elle répond : "C'est vachement chiant, quand même, je devais me casser d'ici demain"
Mais contre toute attente et alors qu'une tempête fait rage, elle décide de prendre un avion et de mener l'enquête dans la station des vilains russes. Comme le réalisateur copie allègrement "The Thing", on s'attend à voir sauter un énorme monstre dégoulinant et polymorphe, mais c'est un simple mec cagoulé et adepte du piolet vengeur qui s'en prend à elle.
La confrontation et dégueulasse, mais çà coute deux doigts à notre chère Kate, qui reste quand même bonne. Elle est sauvée comme par miracle par un flashback, et se réveille dans un lit.
Après avoir trouvé l'avion, plus un mec des nations unies qui passait promener sa belle mèche et ses ray-ban par là, Kate se dit que çà déconne grave, et retourne à la base principale demander des explications à tout le monde. C'est là qu'elle comprend que le vieux Michel est un gros pervers qui adore l'argent et que c'est lui qui a les diamants depuis le début. Comme il est découvert, mais qu'il est trop vieux et qu'elle a perdu deux doigts, la bataille finale est très surfaite.
Après avoir perdu à chi fou mi, il est contraint et forcé de sortir tout nu dans le froid arctique. C'est là qu'en se retournant, conscient que tout était perdu, il dit à Kate, : "Mais, Kate, il fait aussi froid que dans mon cul ici"! Et là tu te dis que tu t'es fait spoiler depuis le début et que tu aurais pu tout deviner... (Boom => Braindead)
La légende raconte que sa quéquette tomba bien avant qu'il ne meure. FIN

Comment çà j'ai spoilé ? c'est pas possible je me suis endormi à la moitié du film...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 924 fois
3 apprécient

Jb_tolsa a ajouté ce film à 1 liste Whiteout

Autres actions de Jb_tolsa Whiteout