👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'associe Dupieux plus à du McKay qu'à du Lynch. Le truc avec Lynch, c'est qu'on ne sait jamais si le fait absurde et surréaliste montré l'est juste pour nous ou aussi pour ses personnages. Le mystère de ses films est tel qu'on ne sait pas ce qu'il se passe dans la tête de ses personnages. Chez McKay, on sait. Des choses folles arrivent et très vite des personnages se situent par rapport à ces faits, de quoi nous donner un repaire sur le degré de surréalisme du film. Chez Dupieux c'est pareil. On sait que c'est normal chez eux d'avoir des horloges pointant 12h60, mais que par contre ça devient bizarre quand un palmier se transforme en sapin.

Le scénario proposé par Dupieux, est finalement bien classique malgré la surabondance de faits bizarres dedans. Le film ressemble à tant d'autres, mais grâce à cette touche absurde, un décalage se forme et une envie de parler de parodie de film de genres surgit. Ce détective, est-ce une façon de se moquer de toutes ces séries qui polluent nos ondes audiovisuelles? De même que cette tension exagérée du début lorsque le héros part à la recherche de Paul et découvre des indices peu rassurants (la gamelle est vide!). Tout ceci reste drôle. Pourtant j'ai trouvé le film un peu mou. Parfois l'auteur aurait pu aller plus loin dans la folie de ses personnage, dans les décisions qu'ils prennent, dans le déroulement des actions. Pour moi, Adam McKay va bien plus loin dans cette forme d'absurdité et se montre bien plus efficace pour jouer de situations cocasses et saugrenues. Il reste tout de même de bonnes scènes, et de bons personnages, comme celui incarné par Fichner.

Côté mise en scène, c'est plutôt bien filmé. Et puis l'auteur ne pouvait que situer son histoire dans une banlieue américaine pour la renforcer et en plus ça donne un sens au film. Les acteurs sont bons, la musique intéressantes. Sur la forme aussi en fait, le réalisateur se montre très classique : Dupieux n'invente rien, il se contente d'utiliser (inconsciemment) les codes d'un film normal, avec un personnages,s es adjuvants et ses opposants. je le précise car à en lire nombre de textes sur le net, je suis allé voir le film en pensant vraiment assister à un ovni cinématographique.

Bref, Wrong est un film absurde amusant, mais un peu mou car Quentin Dupieux ne va pas assez loin dans ses idées. J'espère que Wrong Cops sera mieux construit sur la longueur.

Fatpooper
6
Écrit par

il y a 9 ans

7 j'aime

Wrong
Gothic
7
Wrong

Every dog has its day *

Plébiscité par un certain nombre de personnes autour de moi, dont un bâtard bourré que je ne nommerai pas dans un souci d'anonymat mais que je remercie quand même, Wrong nous narre les aventures de...

Lire la critique

il y a 8 ans

92 j'aime

24

Wrong
Strangeman57
7
Wrong

Critique de Wrong par Strangeman57

Un OVNI! Encore un! Je vais finir par avoir la preuve d'une vie extraterrestre: la filmographie de Dupieux commence à se faire cohérente tout en peaufinant son style. Comment reconnaît-on un OVNI...

Lire la critique

il y a 9 ans

54 j'aime

7

Wrong
VaultBoy
5
Wrong

Toujours plus loin dans le "no reason"... Wrong direction ?

Wrong est sympathique. Un film où un palmier se transforme mystérieusement en sapin est forcément sympathique. N'empêche, Quentin Dupieux est peut-être allé trop loin dans le "no reason". Les gags...

Lire la critique

il y a 9 ans

29 j'aime

10

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

98 j'aime

43

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 9 ans

80 j'aime

27