Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

No mojo.

Avis sur X-Men : L'Affrontement final

Avatar Sergent Pepper
Critique publiée par le

X-men 3 est l’accumulation des choses à ne pas faire pour poursuivre – ou conclure – une franchise. Sur le papier, le projet pourrait sembler receler une certaine substance, à savoir l’idée même de sa clôture, permettant notamment d’éliminer des personnages importants. Le concept de l’affrontement final n’est pourtant que le prétexte à un scénario bas de gamme, très proche des précédents, à savoir l’annihilation des mutants et leur lutte plus ou moins offensive pour survivre.

En pilotage automatique, le film déroule avec une paresse éhontée les vagues relents de mélo, de teenage plot et de questions pseudo philosophiques (la mutation est-elle une maladie ?) en les ponctuant de scènes d’actions dont l’unique préoccupation est de faire dans la surenchère. On pourra considérer ce film comme l’un des bons contre-exemple de la CGI en open bar, laissant penser au réalisateur que tout est permis, sans s’inquiéter un seul instant du facteur esthétique. Les transformations de Jean sont d’une laideur sans nom, et toute la petite grâce qu’on trouvait sous la houlette de Singer est ici évanouie : les maisons volent, les tornades s’enchainent, le pont de San Francisco se déplace sans aucune raison valable, si ce n’est d’en foutre plein la vue.

Cette débauche gangrène tout le film et assèche considérablement ses enjeux. On est surpris de constater à quel point on se fout de tout, et la mort de plusieurs protagonistes se trouve traitée comme une explosion quelconque, soulignée par une musique aussi constante qu’insupportable.

Le scénario trouve son origine en la personne d’un jeune enfant dont la capacité est d’annuler, à son contact, tous les pouvoirs des mutants. Curieuse métaphore du film lui-même, dénué de tout charme et de toute capacité à émouvoir alors qu’il pouvait faire l’objet d’une belle oraison funèbre.

http://www.senscritique.com/liste/X_men/1326581

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 856 fois
41 apprécient · 1 n'apprécie pas

Sergent Pepper a ajouté ce film à 8 listes X-Men : L'Affrontement final

Autres actions de Sergent Pepper X-Men : L'Affrontement final