Peut être le dernier Scorcese scorcesien. Une histoire, des scénettes, de la religion, de la drogue, du sexe, du New York, des morts, des vivants, des morts vivants et vice versa.
En lâchant le monde des gangsters, on découvre une grande palette de personnages, parfois stéréotypes du cinéma de l'époque, le plus souvent attachants, entourant Nicholas Cage, ambulancier de nuit, contextualisé comme une espèce de Jésus Christ des temps modernes.
L'Ascension, Pâques, la Toussaint, on a le droit à toutes les fêtes du calendrier pour raconter le martyr perpétuel de Marty, ce coup ci de l'autre coté du miroir, le coté dans lequel on sauve des vies plutôt que de la retirer. Sûrement le bon coté, car par la suite, il se trouvera affranchi de tous ces thèmes l'ayant poursuivi le long de sa carrière, pouvant s'infiltrer ainsi dans un format plus commun d'Hollywood, se permettant même de vendre son âme au diable pour filmer les Rolling Stones.
Pour en revenir au film et rester dans la musique, parlons de la musique du film. L'exploitation de TB Sheets de Van Morrison est merveilleuse, elle donne le tempo, l'ambiance et la couleur à de superbes images filmées en quasi intégralité de nuit. Le thème du film transformant à sa guise les paroles de la chanson, la fenêtre (the window) appelée si souvent à s'ouvrir peut s'imaginer tel un cercueil, et c'est bien sûr la mission de notre guide de l'ouvrir chaque nuit pour permettre à la personne dedans de respirer.
Perso, je rajouterai bien une mention spéciale à Ving Rhames pour l'ensemble de sa performance et, plus particulièrement pour la scène de résurrection.
Hallelujahhhhhhhh

Toshiba
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les films aux meilleures bandes originales

Créée

le 2 juil. 2018

Critique lue 280 fois

4 j'aime

2 commentaires

Toshiba

Écrit par

Critique lue 280 fois

4
2

D'autres avis sur À tombeau ouvert

À tombeau ouvert
RemyD
10

Calvaire nocturne d'un ambulancier new-yorkais

Scorsese retrouve son scénariste de Taxi Driver, Raging Bull et La Dernière Tentation du Christ, le calviniste Paul Schrader et offre à Nicolas Cage un rôle plus christique que jamais.En français,...

le 26 juil. 2022

35 j'aime

À tombeau ouvert
cinemusic
10

Les nuits hantés d'un ambulancier...!

Début des années 90:un ambulancier, Franck Pierce (Nicolas Cage) sillonne toutes les nuits les rues de Hell's Kitchen avec divers coéquipiers pour tenter de sauver des personnes que personne ne veut...

le 26 mars 2018

18 j'aime

7

À tombeau ouvert
Gharlienon
7

Ci-gît la vie... à vie ???

Nicolas Cage... Il a tourné dans un parquet de films médiocres, s'est distingué avant tout aux yeux du grand public pour l'outrance de son jeu. et ceci, notamment à travers ses expressions simiesques...

le 25 août 2014

12 j'aime

1

Du même critique

Fantômes contre fantômes
Toshiba
10

Je crois qu'on tient là le numéro 1

Mes plus grands fans sont au courant, j'ai habité quelques années en Nouvelle Calédonie. Une fois arrivé là bas, il aurait été dommage de ne pas visiter la Nouvelle Zélande. Si vous regardez sur une...

le 24 juil. 2020

17 j'aime

6

Mourir peut attendre
Toshiba
7

Show must go on

A Night at the Opera Deux films au cinoche en 15 jours, deux poids lourds un truc hyper hype que je n''ai pas apprécié et un truc pourri que je note relativement bien. Autant pour Dune, ça me...

le 6 oct. 2021

16 j'aime

19