Marina Foïs et Denis Ménochet face à la haine d’un village espagnol

LIRE D'AUTRES CRITIQUES SUR MON SITE


C’est une réalisation de Rodrigo Sorogoyen. L’espagnol est spécialiste dans le drame et le thriller avec notamment El Reino lui ayant rapporté deux Goyas du meilleur scénario et meilleur réalisateur. Il a écrit le scénario avec Isabel Peña qui collabore régulièrement avec lui.


L'Espagne est généralement un pays d'accueil chaleureux pour les touristes. Il existe cependant des endroits plus reculés où les montagnards n'acceptent pas les Français venant s'installer sur leur terre. L'intrigue se déroule en effet dans un village en déclin comme il en existe beaucoup en Espagne, où les habitants se méfient des étrangers. Ça va être dans ce climat que Marina Foïs et Denis Ménochet vont vivre une relation très difficile avec leur voisinage.


Avec une première scène choque montrant des aloitadores, As bestas va très vite nous prendre en haleine. En revanche, cette introduction risque de révolter les amis des chevaux. Durant tout le film, l'atmosphère va être tendue. On voit la relation dégradée entre les Français et leurs voisins Espagnols. À n'importe quel moment le feu peut s'allumer. On regrette toutefois que ce thriller soit trop long. Le rythme est très lent. Il aurait pu être raccourci de 20 minutes pour un résultat plus pêchu. Il y a seulement une poignée de scènes vraiment marquantes.


C'est aussi en partie dû au mari qui est trop timoré. En réalité, il y a un manque de cohérence dans l'écriture de son personnage. D'un côté Antoine, va être très lâche et donc s'écraser devant toutes les situations sensibles, mais de l'autre, il va les provoquer. C’est plutôt étrange, car un homme dépourvu de courage ne va pas rentrer volontairement dans le danger pour ensuite le fuir. La scène de la station de naissance en est le symbole. Pour autant, Denis Ménochet se débrouille très bien dans son jeu. Avec le peu qu'on lui donne, il arrive à faire quelque chose de respectable. Les personnages des frères Anta sont beaucoup plus intéressants. La haine qu’ils portent au couple les rend antipathiques. Pour autant, nous comprenons leur rancœur au vu de leur situation précaire et la difficulté de vivre dans ce village. Il faut saluer le jeu de Luis Zahera et Diego Anido.


La seconde partie va être plus focalisée sur la femme. Sa débrouillardise et son courage vont être mis en avant. Olga ne lâche rien. Elle est obstinée dans sa quête. Marina Foïs va faire un travail remarquable. Cette actrice est exceptionnelle et sublime son personnage. Dommage que les passages avec la fille soient insupportables. En effet Marie Colomb, malgré la bonne impression laissée dans Les Magnétiques, passe à côté de son rôle.

DoisJeLeVoir
7
Écrit par

Créée

le 25 juil. 2022

Critique lue 107 fois

DoisJeLeVoir

Écrit par

Critique lue 107 fois

D'autres avis sur As Bestas

As Bestas
Behind_the_Mask
8

Les voisins de la colère

On avait promis monts et merveilles au masqué avec As Bestas, tellement le dernier film de Rodrigo Sorogoyen était présenté comme formidable par la critique pro, dans une unanimité qui, en certaines...

le 20 juil. 2022

91 j'aime

9

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

As Bestas
Sergent_Pepper
7

Recours à la terre

L’ouverture très graphique d’As Bestas rappelle, pour le spectateur qui aurait déjà croisé Sorogoyen, qu’il ambitionne d’être un cinéaste de l’intensité : le corps à corps des hommes de la montagne...

le 16 août 2022

75 j'aime

2

Du même critique

Monkey Man
DoisJeLeVoir
7

Le John Wick indien

Retour aux sources pour l'acteur britannique Dev Patel, qui ira en Inde sur la terre de ses ancêtres pour son premier film en tant que réalisateur. Si on peut être ravi qu'une grosse production aille...

le 21 avr. 2024

25 j'aime

Babysitter
DoisJeLeVoir
8

Une comédie Québécoise décalée pour dénoncer le machisme

C'est Monia Chokri, pour sa seconde réalisation après La Femme De Mon Frère, qui adapte la pièce de théâtre de la dramaturge et scénariste Catherine Léger. Nous sommes en 2022 et le sexisme a...

le 27 avr. 2022

13 j'aime

2

Reality
DoisJeLeVoir
8

Le prix à payer pour dévoiler la vérité

En abordant l'affaire Reality Winner, Reality se révèle comme un film résolument politique. En prenant appui sur le rapport du FBI, le récit s’ancre dans la réalité. C'est au travers cette...

le 17 août 2023

11 j'aime