Je découvre Rodrigo Sorogoyen à travers As Bestas et c'est une très bonne surprise pour ma part. La restranscription d'une forme de "lutte des classes" ainsi que deux conceptions de la vie diamétralement opposée sont très réussis dans le film notamment dans la mise en scène.

Le film prend son temps mais c'est justifié au vu de la mise en scène. J'ai rarement ressenti autant de tension dans un film de par cette dernière. Les acteurs sont géniaux (mention spéciale à Diego Anido, alias "Lorenzo" qui m'a plusieurs fois mis un froid dans le dos juste par son jeu d'acteur). Les scènes de dialogues sont longues, intenses, sans montage ni musique, ce qui laisse la place aux acteurs de pouvoir parfaitement s'exprimer.

La scène du meurtre qui fait référence à la première scène du film est à la fois incroyable en terme d'émotion mais tout à la fois très choquante. On ressent que les deux parties sont finalement, "condamné" à rester vivre dans cet endroit quand on y voit la réaction d'Olga dans sa quête de "vengeance". La dispute avec sa fille le témoigne parfaitement : elle est devenue une habitante à part entière de cet endroit.

Les deux parties sont parfaitement représentés : on comprends les motivations des deux "clans". Il aurait cependant été intéressant d'exploiter un peu plus la vie des habitants (notamment de Xan et Lorenzo), notamment les conditions de travail. Cependant, on ressent l'ennui et la stabilité qu'est leur vie depuis toujours.

Film à voir sans hésiter !

LaLaLoL
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur.

Créée

le 4 sept. 2022

Critique lue 53 fois

1 j'aime

LaLaLoL

Écrit par

Critique lue 53 fois

1

D'autres avis sur As Bestas

As Bestas
Behind_the_Mask
8

Les voisins de la colère

On avait promis monts et merveilles au masqué avec As Bestas, tellement le dernier film de Rodrigo Sorogoyen était présenté comme formidable par la critique pro, dans une unanimité qui, en certaines...

le 20 juil. 2022

91 j'aime

9

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

As Bestas
Sergent_Pepper
7

Recours à la terre

L’ouverture très graphique d’As Bestas rappelle, pour le spectateur qui aurait déjà croisé Sorogoyen, qu’il ambitionne d’être un cinéaste de l’intensité : le corps à corps des hommes de la montagne...

le 16 août 2022

75 j'aime

2

Du même critique

As Bestas
LaLaLoL
9

As Bestas

Je découvre Rodrigo Sorogoyen à travers As Bestas et c'est une très bonne surprise pour ma part. La restranscription d'une forme de "lutte des classes" ainsi que deux conceptions de la vie...

le 4 sept. 2022

1 j'aime