Autonomes
5.6
Autonomes

Documentaire de François Bégaudeau (2020)

Va falloir ralentir niveau pseudos sciences François...

Il y a deux films dans le film, un reportage gentillet sur les gens qui essayent d'être autonomes, avec toutes les dérives qui vont avec et un truc totalement délirant avec un voleur de poules qui sert de fil rouge et qui est clairement pour moi la qualité du film.
Les deux parties ne sont d'ailleurs pas filmées pareil, lorsqu'il suit son voleur la caméra bouge partout, on est dans le mouvement, Bégaudeau intervient, pose des questions, alors qu'au contraire lorsqu'il va s'intéresser à toutes les autres personnes les mouvements de caméra sont plus lissés (voire on a du plan fixe) et les gens témoignent, racontent des choses, font des trucs, mais Bégaudeau n'intervient pas.


On sent que Bégaudeau ne veut pas juger les gens qu'il interviewe, qui racontent leur projet d'autonomie, mais clairement ce n'est pas le point fort du film. Je comprends la démarche, ça s'inscrit dans son cheminement politique très libertaire, dans la proposition de sociétés alternatives, où l'économie est gérée autrement, plus dans le partage que dans l'exploitation. C'était pour les mêmes raisons que je m'étais également intéressé à l'autonomie et que j'ai même vécu en maison autonome (eau + électricité). Et donc certains discours tenus par ces gens auraient pu me parler il y a quelques années, mais maintenant je vois surtout les limites évidentes de tout ça. D'ailleurs plusieurs intervenants sont assez lucides sur les limites de leur mode de vie, mais celles qui le sont le plus, c'est les bonnes sœurs ! J'trouve ça assez paradoxal.


Ce que ne dit pas le film, c'est que l'autonomie est impossible, tu ne peux pas, en couple, produire ta nourriture, tes vêtements, de quoi te chauffer, faire la classe à tes morveux, etc. Ce n'est pas pour rien que les tâches sont réparties dans la société. On n'a juste pas le temps de tout faire. Par contre le film montre les gens expliciter sur quels aspects ils ont choisi d'être autonomes, quels choix ils ont fait pour vivre autrement...


Malheureusement je ne peux pas m'empêcher de trouver certains trucs ridicules, genre le mec qui laboure non pas avec un tracteur, même pas un motoculteur ou un cheval, mais à la main avec une sorte de truc que tu pousses qui retourne la terre sur 5cm... Quel est le projet ? C'est lent, fastidieux... et absolument pas rentable au niveau de l'effort fourni...


Le fait que Bégaudeau ne juge pas forcément n'empêche pas le spectateur, et heureusement, de cogiter lui-même sur ce qu'il voit et de ce rendre compte qu'il y peut-être à prendre, mais surtout pas mal à jeter...
Par contre aborder avec sérieux les sourciers, magnétiseurs, chamans en tous genre, j'ai plus de mal, surtout qu'il n'y a pas réellement de rapport avec l'autonomie. Alors je me suis marré... Mais visiblement ce n'était pas le but de Bégaudeau... Et lorsqu'on voit un sosie de Jul abuser de la crédulité d'une pauvre femme qui a perdu son papa en prétendant les mettre en relation, ben ça me semble fondamentalement malhonnête. Et on est loin finalement des hippies qui laboure leur champ n'importe comment et qui finalement ne font de mal à personne, on est sur quelqu'un qui abuse d'une personne faible, qui lui sous-tire sans doute du fric. Je pense que ça doit être précisé.


Après, la scène est incroyable, parce que le mec a une dégaine pas possible avec sa coupe de cheveux et son ventre bedonnant.


Il y a une séquence hallucinante où le voit faire des enchaînements avec ses bras dans le vide et puis au bout de plusieurs minutes, on filme la vache à qui il dédiait ses brassements d'air et le gars dit un truc du genre : c'est pour qu'elle ouvre mieux son derrière... Hallucinant.


Et je ne sais pas si le côté très respectueux face à ces charlatans (qu'ils y croient ou non) ne viendrait pas finalement d'une certaine vision citadine et fantasmée de la campagne, avec ses traditions et ses mystères... Alors je ne dis pas que s'intéresser à ces marginaux n'apporte rien, mais avoir un œil critique ça peut être pas mal pour éviter de perpétuer certaines croyances et clichés. Pour c'est un peu comme ceux qui fantasment sur la médecine traditionnelle chinoise, qui parlent de chakras et autres conneries du genre juste parce que ça vient d'Asie et souffrent très clairement de biais...


Faut noter aussi que ces interviews sont un peu chiantes, on ne va pas se mentir, le pire étant le délire chamanique où ça se fait suer dans des tentes qu'ils ont eu même fabriquées, où il se passe rien et c'est juste totalement con (et dangereux).


Mais comme dit il y a un autre film dans le film, avec le type le plus extrême, on sent que Bégaudeau prend plaisir à filmer ça, à raconter ça, à questionner son mode de vie (le type vole, fait chanter le garde-chasse, chasse l'équipe du film pour aller baiser...), ça fonctionne vraiment bien, jusqu'à la révélation quasiment finale du film...


C'était une fiction...


Mais en fait Bégaudeau avait un traitement en or, moins chiant que ce qu'il propose à l'arrivée, à savoir prendre ce type et l'envoyer chez des gens qui eux vont témoigner... (il le fait un peu, notamment avec le truc de troc, mais ça aurait pu être généralisé) Une sorte de road movie autonome...


Et je pense que le film vaut le coup d'être vu juste pour ça, parce que c'est super drôle, il a un sacré sens de l'humour le François... et j'suis bien content de m'être fait avoir... Mais je veux surtout une suite avec ce type !

Moizi
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Top films vus en 2021

Créée

le 14 oct. 2021

Critique lue 3.5K fois

11 j'aime

9 commentaires

Moizi

Écrit par

Critique lue 3.5K fois

11
9

D'autres avis sur Autonomes

Autonomes
Moizi
6

Va falloir ralentir niveau pseudos sciences François...

Il y a deux films dans le film, un reportage gentillet sur les gens qui essayent d'être autonomes, avec toutes les dérives qui vont avec et un truc totalement délirant avec un voleur de poules qui...

le 14 oct. 2021

11 j'aime

9

Autonomes
Foolly
2

ésotérisme et sornettes

J'aime beaucoup l'oeuvre de Bégaudeau, que ce soit ses livres politiques, ses films ou ses critiques de cinéma (je n'ai pas encore eu l'occasion de lire ses romans). C'est la première fois que je...

le 22 sept. 2020

8 j'aime

15

Autonomes
AntonioDeLaPampa
1

Purge diffamatoire

C'est vraiment bas d'attirer d'honnêtes spectateurs avec un titre autant évocateur. Pendant 2h le réalisateur s'acharne à montrer ce qu'il y a de pire dans le fait de vivre une alternative, ça part...

le 10 oct. 2020

4 j'aime

3

Du même critique

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Moizi
2

Vos larmes sont mon réconfort

Je ne comprends pas Disney... Quel est le projet ? Je veux dire, ils commencent avec un épisode VII dénué de tout intérêt, où on a enlevé toute la politique (parce qu'il ne faudrait surtout pas que...

le 21 déc. 2019

488 j'aime

48

Prenez le temps d'e-penser, tome 1
Moizi
1

L'infamie

Souvenez-vous Bruce nous avait cassé les couilles dans sa vidéo de présentation de son "livre", blabla si tu télécharges, comment je vis ? et autre pleurnicheries visant à te faire acheter son...

le 29 nov. 2015

303 j'aime

146

Le Génie lesbien
Moizi
1

Bon pour l'oubli

Voici l'autre grand livre « féministe » de la rentrée avec Moi les hommes je les déteste et tous les deux sont très mauvais. Celui la n'a même pas l'avantage d'être court, ça fait plus de 200 pages...

le 4 oct. 2020

243 j'aime

61