Mamoru Oshii fait partie de cette frange de la population qui aime regarder une boule à neige pendant deux heures en se grattant le menton tout en essayant de déterminer si la réalité ne se trouverait pas sous la coque de plastique quand tout ce qui serait à l'extérieur ne serait que pure altération ou invention d'un esprit dérangé ou sous contrôle d'éléments externes.

On adhère ou pas au concept d'Avalon et moi, j'adore, d'autant que l'histoire de cet immonde jeu vidéo en réalité virtuelle est captivante, le travail sur la photographie juste monstrueux quand la fin du long métrage a le bon goût d'envoyer valser nombre de certitudes acquises lors de l'heure précédente.

Du cinéma contemplatif, peut-être, mais du contemplatif de grande envergure.

yavin
8
Écrit par

Le 8 mai 2010

22 j'aime

1 commentaire

Avalon
Rawi
8
Avalon

Requiem pour un basset

« Je crois que l’expérience de la réalité et celle de la fiction peuvent se rejoindre. Si en lisant un roman, vous tombez amoureux d’un personnage de fille, je crois que c’est le même sentiment que...

Lire la critique

il y a 8 ans

53 j'aime

11

Avalon
Fritz_the_Cat
8
Avalon

Requiem pour un basset

« Je crois que l’expérience de la réalité et celle de la fiction peuvent se rejoindre. Si en lisant un roman, vous tombez amoureux d’un personnage de fille, je crois que c’est le même sentiment que...

Lire la critique

il y a 8 ans

39 j'aime

9

Avalon
Sergent_Pepper
7
Avalon

Passages avides

Avalon se présente comme l’un des films « en prise de vue réelle » de Mamoru Oshii, un des maitres de l’animation japonaise : affirmation qui peut sembler paradoxale, tant le traitement des images en...

Lire la critique

il y a 5 ans

33 j'aime

Game Dev Story
yavin
8

L'addiction, s'il vous plaît

*tap tap tap* - Qu'est-ce que tu fais ? - Je joue à Gamedev Story (*tap tap*), un petit jeu de gestion de studio de développement, sur iPhone. - C'est bien ? - Bof (*tap tap tap*) c'est assez moche,...

Lire la critique

il y a 12 ans

100 j'aime

7

The Office (US)
yavin
8

Open très space

Michael Scott est un con. Du genre à tenir des propos misogyne, homophobe ou raciste sans même réaliser les énormités de ses propos, un sourire jusqu'aux oreilles. Et pour couronner le tout, à...

Lire la critique

il y a 12 ans

91 j'aime

3

The Elder Scrolls V: Skyrim
yavin
4

Vieux jeu

Skyrim, on ne va pas se mentir, je t'ai défendu avant ta sortie, j'ai voulu croire en toi, au renouveau de la traditionnelle écriture insipide de tes auteurs et j'ai même espéré passer de longues...

Lire la critique

il y a 10 ans

82 j'aime

13