Je suis, moi aussi, allé communier à la grand-messe du cinéma et je me dis que c'est pas possible... Il faut interdire James Cameron d'approcher de près ou de loin d'un outil scripteur (quel qu'il soit).


C'était déjà mon constat en 2009 : toute cette débauche d'effets visuels dernier cri pour ça ? pour raconter quelque chose d'aussi bête et convenu ? pour avoir des personnages aussi peu intéressants et creux ? C'est terrible.


Parce que oui visuellement c'est bluffant, rien à voir avec certains effets spéciaux pas finis du dernier film Thor par exemple. Je dirais même que c'est trop réaliste pour son propre bien, parce que plutôt que d'être pris dans le semblant d'histoire qui nous est raconté je me demandais : ah ouais, mais comment ils ont fait ça ? (ce qui n'est jamais bon signe quand tu es plus intéressé que par la technique par l’œuvre en elle-même)


Et à côté de ça tu as l'histoire bateau au possible que tente de raconter péniblement James Cameron sur plus de trois heures. Déjà il faut qu'on m'expliquer l'intérêt de reprendre le même méchant que pour le premier film (en plus rien que son apparition crie "méchhhannnnnt", c'est ridicule), l'univers d'Avatar est tellement petit qu'il n'était pas possible d'imaginer un autre antagoniste ? Et surtout un antagoniste moins cliché et caricatural ?


C'est ça le drame du film : il est tellement convenu dans tout ce qu'il dit, dans sa narration, dans son écriture globale qu'il en devient juste con. Il ne surprend jamais, jamais un personnage n'est plus que sa fonction. Même Jake Sully, le héros n'a aucune réellement personnalité. Sa femme parlons-en, c'est sans doute le pire personnage féminin dans un blockbuster récent, je ne suis même pas sûr qu'on entende son nom, elle sert littéralement à rien. Il y a juste une tentative de faire quelque chose avec sa fille adoptive et son second fils, mais franchement ça ne pisse pas bien loin, tant encore une fois on ressasse toujours les mêmes lieux communs de la relation conflictuelle avec le père ou bien l'ado mal dans sa peau.


Tous les autres persos sont juste inexistants, l'escouade du méchant on ne sait ni leur nom, ni leur personnalité, ils servent juste à se faire tuer... Les membres du peuple de l'eau c'est pareil, leur tête dit immédiatement quelle est leur trait de caractère et ça n'ira pas plus loin. Dès le début tu vois que le fils du chef est un petit con et on voit que sa fille en pince pour le fils de Sully. Et c'est tout.


C'est pas des personnages ça...


L'échec au niveau de l'écriture est total.


D'ailleurs je disais que le perso féminin était mal écrit, mais c'est pire que ça, j'ai l'impression d'être dans un vieux jeu multi où les filles sont obligées de jouer "support". Les garçons jouent à la guerre et les filles soignent. Génial. Je passe sur la mère qui a pour trait de caractère l'hystérie et de tirer à l'arc, c'est pas beaucoup mieux. Si tu n'as rien à faire de ces personnages, ne les filme pas, tu peux les faire disparaitre, les envoyer au loin, mais clairement là c'est ridicule tant aucun effort n'aura été fait pour dévier un poil des conventions habituelles.

Cameron a si peu d'imagination que les navis de l'eau ont des tatouages façon Polynésie...

Il est allé chercher son inspiration tellement loin, pas sûr de réussir à suivre tellement c'est l'originalité même...


Il en ressort que dès qu'il y a un personnage à l'écran on s'emmerde quand même un peu, vu qu'il n'y a pas vraiment d'enjeux, pas vraiment d'intérêt à suivre un truc cousu de fil blanc... Et c'est dommage parce qu'en fait on sent que ce qui éclate Cameron c'est de filmer la faune sous-marine de Pandora.


Ben filme tes poissons imaginaires, fais un faux docu animalier de 5h là-dessus si tu veux, ça sera toujours mieux que de te forcer à raconter un truc. Comme dit les effets spéciaux sont au top, donc fonce : ça sera crédible.


D'ailleurs ça l'éclate tellement de filmer les fonds marins que je ne comprends pas que le premier film se passe pas directement sous l'eau. Parce qu'on part quand même très facilement du village de départ pour aller dans la flotte... Je n'ai pas réellement compris pourquoi les méchants s'en prenaient pas à l'ancien village de Jake ? Je ne suis même pas sûr de savoir pourquoi ils recherchent Jake Sully, si ce n'est une sombre histoire nulle de vengeance. Qu'ils le cherchent quand il est à la tête d'opérations de sabotage je veux bien, mais c'est pas un gaspillage d'hommes et de ressources de continuer à le traquer pendant... ben ouais pendant combien de temps ? On a aucun indice temporel sur la durée durant laquelle se déroule ce film.


Enfin si, je vois pourquoi les personnages agissent, c'est juste que c'est grossier, ça sert uniquement le scénario, ça n'a rien de particulièrement subtil ou complexe. Juste les personnages font des trucs parce que le scénar l'a décidé.


Disons que tout ça n'a rien d'organique.


Petit exemple, au début du film les deux morveux de Sully se mettent en danger, le père les cherche, il les trouve au bout de 20s (littéralement) et après il dit à sa femme : j'avais peur de les avoir perdu. Mais le dit pas, montre nous que tu as eu peur, crée un suspens, transmets une émotion, fais quelque chose... On se retrouve avec un truc plat qui ne fonctionne juste pas.


De manière générale le film est vide en émotion, parce que même le gros moment où il faut chialer dans les chaumières est totalement volé par la nullité du jeu d'acteur de Zoé Saldana et par la musique. Juste t'en as pas besoin, si c'est triste fais en le minimum, sois sobre, ne vole pas l'émotion au spectateur en en faisant des caisses de ton côté. On a compris que c'est triste, laisse le spectateur un peu décider et surtout donne lui du temps pour être ému (si on part du principe qu'on peut être ému par ces gros trucs filiformes)


Tant que j'en suis aux moments qui ne marchent juste pas, je pense à l'arrivée chez le peuple de l'eau où tout le monde juge la famille Sully, leur queue, leurs bras et ils font des remarques dessus. On comprend donc qu'eux ne sont pas pareils, mais il me semble qu'il n'y a même pas de plan pour montrer comment eux sont foutus, quelles est réellement la différence... et il faut attendre plusieurs (dizaines de) minutes avant de piger réellement pourquoi ils disaient ça et de voir enfin un navi de l'eau et comment il est fait.


Le pire dans tout ça, c'est que le film est inutile il apporte juste deux trucs pour les suites : Jake est parti de la forêt et est à la plage et le méchant est le méchant très méchant du premier film. Sinon tout le reste est inutile. C'est une petite aventure, limite un épisode filler. Rien n'a été accompli et surtout à la fin, ils en sont au même point qu'au début.


En fait j'ai la sale impression d'avoir perdu mon temps.


Parce que si Cameron ne voulait rien raconter, ben il fallait rien raconter, qu'il nous fasse un film naturaliste sur la vie des navi de l'eau, qu'il développe un peu leur univers (parce qu'on passe 2h avec eux, mais à part de la chasse on voit rien de leurs occupations) et c'est bon. Il se fait plaisir et nous on est pas obligé de suivre une histoire abrutissante de platitude.


Bref, beaucoup de bruit pour rien.

Moizi
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films vus en 2022

Créée

le 20 déc. 2022

Critique lue 11.2K fois

222 j'aime

47 commentaires

Moizi

Écrit par

Critique lue 11.2K fois

222
47

D'autres avis sur Avatar - La Voie de l'eau

Avatar - La Voie de l'eau
Moizi
4

épisode filler

Je suis, moi aussi, allé communier à la grand-messe du cinéma et je me dis que c'est pas possible... Il faut interdire James Cameron d'approcher de près ou de loin d'un outil scripteur (quel qu'il...

le 20 déc. 2022

222 j'aime

47

Avatar - La Voie de l'eau
Rolex53
7

Avatar, la suite

13 ans de préparation, un budget record, pour un film d'un peu plus de 3 heures, le sentiment que James Cameron a voulu mettre le paquet, c'est fait. Pour un résultat qui montre que lorsque la...

le 20 déc. 2022

195 j'aime

15

Avatar - La Voie de l'eau
Sergent_Pepper
8

Some wings in the way

Le grand écran est en danger, et les prétendants à son opération de sauvetage se succèdent timidement depuis les années Covid ; dans un contexte de reprise particulièrement morose, tous les regards...

le 18 déc. 2022

166 j'aime

20

Du même critique

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Moizi
2

Vos larmes sont mon réconfort

Je ne comprends pas Disney... Quel est le projet ? Je veux dire, ils commencent avec un épisode VII dénué de tout intérêt, où on a enlevé toute la politique (parce qu'il ne faudrait surtout pas que...

le 21 déc. 2019

488 j'aime

48

Prenez le temps d'e-penser, tome 1
Moizi
1

L'infamie

Souvenez-vous Bruce nous avait cassé les couilles dans sa vidéo de présentation de son "livre", blabla si tu télécharges, comment je vis ? et autre pleurnicheries visant à te faire acheter son...

le 29 nov. 2015

303 j'aime

146

Le Génie lesbien
Moizi
1

Bon pour l'oubli

Voici l'autre grand livre « féministe » de la rentrée avec Moi les hommes je les déteste et tous les deux sont très mauvais. Celui la n'a même pas l'avantage d'être court, ça fait plus de 200 pages...

le 4 oct. 2020

243 j'aime

61