Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Black Panther 2 : Le fardeau était trop lourd....

Découverte de cette suite -d'un des meilleurs films Marvel selon moi (top 5 facile)- avec une certaine appréhension due à la mort tragique et soudaine de Chadwick Boseman mélé à un sentiment d'excitation après l'une des meilleures bande annonce que j'ai pu voir, je me retrouve 3h après avec un sentiment de frustration même si le film en lui même est quand même pas mal. Le fardeau était trop lourd et il n'aurait probablement jamais pu pleinement me satisfaire.


Après la mort du roi T'Challa alias Black Panther, le Wakanda est en deuil et la reine mère Ramonda a repris le siège royal. Cependant, quand Namor, roi de Talocan, déclare la guerre à la nation, les personnages que nous connaissons vont devoir s'allier à de nouvelles personnes pour vaincre cette menace.

Ce qui est certain c'est que le fantome de T'Challa pèse tout au long du métrage et cela dès les premiers instants du film. Si vous vous attendez à du fun, de l'action à tout va et un ton léger, vous n'êtes pas du tout au bon endroit.


En effet, le thème et les textes de fond sont profonds, graves et sérieux poussant le spectateur à s'interroger sur la mort, le deuil, l'héritage, l'oppréssion des minorités par le puissant, la cupidité des hommes et leurs hypocrisies pour arriver à leurs fins, la famille, la colère, la vengeance et le pardon ou encore la place de la femme dans l'échéquier de la vie.

Pour aborder tous ces thèmes, le métrage se veut très long (près de 3h) mais je dois dire que parfois cela traine un peu trop en longueur et qu'un raccourcissement de 20-30mins aurait été préférable tout en étant suffisant pour aborder tout ce qu'il y a à aborder sans avoir des problèmes de rythme à mon goût.


En plus de dévoir gérer le deuil de Boseman, de légitimer la nouvelle interprète de Black Panther, ce métrage a la charge de faire connecter les wagons à la grande histoire Marvel donc introduire de façon plus ou moins implicite les mutants dont Namor est le représenté (ici,nerfé semble t il car d'après les échos que j'en ai, il devait être TRES puissant, facile top tiers), Iron Heart, les liens avec Thunderbolts,... Bref, Beaucoup à faire.


L'histoire en elle-même se suit sinon sans trop de peine, tout est logique avec une continuation thématique semblable au premier (dilemmes moraux centrés sur les civilisations opprimés/asservies et l'écologie/l'environnement qui sont les reflets des réflexions qui traversent nos sociétés) même si j'ai trouvé que c'était un peu plus à charge ou du moins plus brute dans le traitement.


D'ailleurs, pour changer la France a encore le mauvais rôle dans une production hollywoodienne- bon là, cela peut s'entendre étant donné le passé colonnial de la France en Afrique tout en sachant que le métrage s'evertue à critiquer la pensée colonianniste générale occidentale, USA et ONU inclus- qui n'est réduite quà une pure caricacture à l'instar des institutions politiques internationales. En effet, on s'attarde plus à donner un sens aux actions des personnages principaux tout en développant leurs personnalités, particulièrement Shuri et Namor, évidemment.


D'ailleurs, à titre informatif, il y a relativement peu d'action dans le film au vu de sa durée, et celles-ci sont bien moins tape à l'oeil que dans le premier opus ce qui semble normal vu cet opus est beaucoup centré sur l'émotion.


Concernant les personnages, ils sont plus ou moins interessant dans la globalité même si beaucoup souffrent de leurs faibles temps à l'écran et de leurs rôles de sbire/faire valoir, en particulier du côté Namor où c'est simple je n'ai retenu le nom de personne.


D'ailleurs, l'ayant vu en Vost, y'a des fois où j'ai eu l'impression qu'il y avait des surjeux voir non jeux de la part de certains acteurs, l'interprète de Namor et parfois Shuri, Letitia Wright arrivant à être dans le très bon dans la tristesse, le choc, l'émotion, la joie mais moyen dans la colère, la férocité ce qui pose problème dans le derniere acte selon moi d'autant plus que physiquement elle en impose pas des masses avec sa graisseuse négative, je pensais qu'elle allait prendre un peu d'épaisseur étant donné sa nouvelle fonction (faut bien rager un peu^^). Le casting initial étant toujours très bon cela dit. Coup de coeur comme d'habitude pour Danai Gurira.


Visuellement sinon, y'a vraiment de très beaux money shot, quasiment tous vu dans la superbe première bande annonce, et même si le travail des SFX ainsi que la photographie sont plutôt bon, cela me fait bizarre de me dire que ce ne sont pas les meilleurs effets speciaux que j'ai vu cette année, la palme revenant aux tant décriés Anneaux de pouvoir, la frontière entre série et film ayant été explosé- bon y'a Avatar 2 qui va peut être la remettre haha-.


Si j'avais bien aimé les décors et particulièrement les costumes dans le premier opus, dans celui là, franchement, c'est pas ça entre l'armure d'Iron Heart et celles nouvelles de la garde royale sortant tout droit d'un manga, voir même celui de la Black Panther hyper bling bling.

Idem pour la partition sonore qui continue le sillon crée par le premier opus sans toutefois chercher vraiment à se renouveler. Bon cela fait plaisir de revoir Rihanna après 6 ans d'absence se remettre à la chanson. Il m'avait un peu manqué^^


Au final, c'est un métrage sympathique, avec de beaux moments émouvants, qui se laisse voir malgré son énorme durée qui aurait mérité néanmois une petite cure d'amaigrissement pour être plus digeste et avoir plus de rythme. Le film n'est pas sans défaut d'écriture (beaucoup de personnages inutiles ou peu développé, cahier des charges introduisant beaucoup de choses annexes alourdissant l'ensemble, facilités d'écriture ou même constructions artificielles de passages narratifs) mais cela à le mérite de conclure un arc narratif jusqu'au bout tout en ouvrant un nouveau pleine de promesse.

Ce n'est pas le film du siècle, mais c'est un film qui fait relativement le taff -en témoigne les applaudissements de ma salle à la fin du film- malgré tous les problèmes qu'il a dù surmonté (mort, Covid, problèmes plateaux,...) même si selon moi, tout ce fardeau était trop dur à porter.

A découvrir

PS: Il n'y a qu'une scène post crédit situé au milieu des crédits. Celle-ci est importante.

Créée

le 12 nov. 2022

Critique lue 476 fois

13 j'aime

lugdunum91

Écrit par

Critique lue 476 fois

13

D'autres avis sur Black Panther: Wakanda Forever

Black Panther: Wakanda Forever
Arthur-Levain
2

Black Panther: Wakanda Forever (2022)

Trentième film de l'univers cinématographique Marvel et septième (dernier) de la phase IV.Histoire réécrite après la disparition du charismatique Chadwick Boseman auquel le film présente un hommage...

le 2 avr. 2023

25 j'aime

4

Black Panther: Wakanda Forever
Koupin
4

Un hommage à l'image du film : bancal.

Un film aux enjeux pour le moins important.Black Panther, premier du nom, est un film considérable comme un véritable OVNI dans l'univers cinématographique Marvel, probablement pas au niveau de sa...

le 12 nov. 2022

20 j'aime

8

Du même critique

Matrix Resurrections
lugdunum91
6

Matrix 4: Résurrection compliquée

150eme film de l'année 2021 et découverte de cet énième saga qui a décidé de renaitre de ces cendres, le retour malgré une certaine envie est bien compliquée. Dix-huit ans après les événements de...

le 21 déc. 2021

40 j'aime

28

I Care a Lot
lugdunum91
7

I Care a Lot: Prédatrice impitoyable

28eme film de l'année 2021 et après son moyen "La 5eme vague", je découvre la nouvelle œuvre de J Blakeson mêlant comédie, thriller et policier. On suit l'histoire de Marla Grayson, une tutrice...

le 19 févr. 2021

37 j'aime

9

Boîte noire
lugdunum91
8

Boîte noire: Excellence française!!

122eme film de l'année et découverte de ce thriller français où quand le cinéma français touche à l'excellence!! On suit l'histoire de Mathieu Vasseur, technicien au BEA, autorité responsable des...

le 24 oct. 2021

33 j'aime

12