👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Ancien animateur de chez Disney, Don Bluth réalisait en 1982 son premier long-métrage, emportant avec lui une bonne partie du staff de son ancien employeur, ce qui aura pour conséquence de repousser la mise en chantier de "Rox et Rouky".

Adaptant le premier tome de la série des "Rats de Nimh" rédigée par Robert C. O'Brien, Don Bluth accouche déjà d'un chef-d'oeuvre, une véritable petite pépite qui ne trouva malheureusement pas son public à sa sortie, la faute à un univers extrêmement sombre, pas forcément orienté tout jeune public.

Derrière son anthropomorphisme et son adorable héroïne, "Brisby et le secret de Nimh" cache en effet un univers noir et franchement flippant quand on le découvre tout minot comme ce fut mon cas, Bluth transformant une bonne partie de sa ménagerie en pures créatures d'héroïc-fantasy, faisant d'un simple chat une menace digne d'un dragon et d'un hibou un mage mystérieux dont l'apparition vous marque la rétine d'un gosse.

Visuellement à tomber à la renverse avec ses décors convoquant carrément Tolkien alors qu'il ne s'agit grosso modo que de la campagne américaine, "Brisby et le secret de Nimh", en plus d'instaurer un suspense implacable et étonnamment adulte dénonçant les expérimentations faites sur les animaux, présente une des héroïnes les plus touchantes jamais vues dans un film d'animation, une émouvante mère courage prête à tous les sacrifices pour sauver sa progéniture, secondée par des seconds couteaux attachants comme c'est pas permis.

Merveille d'animation dosant parfaitement ses effets, capable de passer du rire au frisson en un quart de seconde, "Brisby et le secret de Nimh" est sans conteste LE chef-d'oeuvre d'un cinéaste que l'on a trop tendance à oublier, un diamant brut toujours aussi fascinant porté par un casting vocal remarquable et par la partition mémorable de Jerry Goldsmith.

il y a 8 ans

58 j'aime

11 commentaires

Brisby et le Secret de NIMH
Gand-Alf
9

Lord of the rats.

Ancien animateur de chez Disney, Don Bluth réalisait en 1982 son premier long-métrage, emportant avec lui une bonne partie du staff de son ancien employeur, ce qui aura pour conséquence de repousser...

Lire la critique

il y a 8 ans

58 j'aime

11

Brisby et le Secret de NIMH
sseb22
8

Critique de Brisby et le Secret de NIMH par sseb22

Je comprends pourquoi ce film, comme Taram et le chaudron magique, m'avait effrayé quand j'étais gamin. Le film commence par l'annonce d'une mort. L'ambiance est glauque, tout le monde est...

Lire la critique

il y a 12 ans

30 j'aime

9

Brisby et le Secret de NIMH
parasaurolophus
10

Critique de Brisby et le Secret de NIMH par parasaurolophus

Ce film est extrêmement violent pour un enfant. Pas à cause de bagarres ou de sang, mais surtout pour les thèmes qu'il aborde, incroyablement sombres. Brisby, une veuve pleine d'amour pour ses quatre...

Lire la critique

il y a 11 ans

20 j'aime

Gravity
Gand-Alf
9
Gravity

Enter the void.

On ne va pas se mentir, "Gravity" n'est en aucun cas la petite révolution vendue par des pseudo-journalistes en quête désespérée de succès populaire et ne cherche de toute façon à aucun moment à...

Lire la critique

il y a 8 ans

264 j'aime

36

Interstellar
Gand-Alf
9
Interstellar

Demande à la poussière.

Les comparaisons systématiques avec "2001" dès qu'un film se déroule dans l'espace ayant tendance à me pomper l'ozone, je ne citerais à aucun moment l'oeuvre intouchable de Stanley Kubrick, la...

Lire la critique

il y a 7 ans

246 j'aime

13

Mad Max - Fury Road
Gand-Alf
10

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le...

Lire la critique

il y a 7 ans

206 j'aime

25