👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Ce film est extrêmement violent pour un enfant. Pas à cause de bagarres ou de sang, mais surtout pour les thèmes qu'il aborde, incroyablement sombres.
Brisby, une veuve pleine d'amour pour ses quatre souriceaux, doit veiller sur son dernier enfant, Timothée, atteint d'une pneumonie. Plus pesant encore que cette fatale menace, l'absence très cruelle du père se fait sentir tout le long de l'aventure.
La vie pourrait continuer malgré tout, mais tout se complique quand le logis de la famille est menacé par le tracteur du fermier. Impossible de s'échapper : Timothée ne peut pas sortir de son lit.
Brisby va alors chercher de l'aide, et faire une succession de rencontres. Elle tombe bien sûr sur des personnages drôles et attachant (comme Jérôme, un corbeau maladroit), mais aussi d'effrayants animaux aux yeux brillants et rouges, qu'elle devra affronter avec courage, par amour pour ses enfants. Un amour maternel qui n'a jamais été aussi bien retranscrit que dans ce film.

Complexe, subtil, un peu macabre, mais d'une grande beauté, ce film ne m'a pas traumatisé à quatre ans. Il m'a par contre beaucoup marqué, et le redécouvrir aujourd'hui avec un regard d'adulte m'a profondément ému. Malgré ce que j'ai dit, n'ayez pas peur de le montrer à vos enfants. Restez juste à côté d'eux.

il y a 11 ans

20 j'aime

Brisby et le Secret de NIMH
Gand-Alf
9

Lord of the rats.

Ancien animateur de chez Disney, Don Bluth réalisait en 1982 son premier long-métrage, emportant avec lui une bonne partie du staff de son ancien employeur, ce qui aura pour conséquence de repousser...

Lire la critique

il y a 8 ans

58 j'aime

11

Brisby et le Secret de NIMH
sseb22
8

Critique de Brisby et le Secret de NIMH par sseb22

Je comprends pourquoi ce film, comme Taram et le chaudron magique, m'avait effrayé quand j'étais gamin. Le film commence par l'annonce d'une mort. L'ambiance est glauque, tout le monde est...

Lire la critique

il y a 12 ans

30 j'aime

9

Brisby et le Secret de NIMH
parasaurolophus
10

Critique de Brisby et le Secret de NIMH par parasaurolophus

Ce film est extrêmement violent pour un enfant. Pas à cause de bagarres ou de sang, mais surtout pour les thèmes qu'il aborde, incroyablement sombres. Brisby, une veuve pleine d'amour pour ses quatre...

Lire la critique

il y a 11 ans

20 j'aime

Donnie Darko
parasaurolophus
8
Donnie Darko

Salad finger

Je n'ai pas compris grand chose à Donnie Darko, mais je l'ai trouvé intensément malsain, morbide et déprimant. Quand un film a un effet si fort sur moi, j'essaie toujours de chercher par quel moyen...

Lire la critique

il y a 11 ans

69 j'aime

6

Koyaanisqatsi
parasaurolophus
10

Koyaanisqatsi : Philip "Glass" le sang

Un film documentaire sans parole, ça peut rebuter de prime abord. Sauf que personnellement, jamais un film ne m'a scotché à mon siège comme celui-là. Pour résumer, il s'agit d'un enchaînement de...

Lire la critique

il y a 11 ans

48 j'aime

3

American Beauty
parasaurolophus
9

Critique de American Beauty par parasaurolophus

Cette critique fine et intelligente d'une société de consommation qui focalise l'être sur l'avoir vaut d'autant plus le coup qu'elle est admirablement filmée. Une famille de névrosés, prisonniers...

Lire la critique

il y a 11 ans

45 j'aime

2