Peut-on changer le monde en ayant les mains sales, telle est en substance la question posée par Sylvain Desclous dans De grandes espérances, qui trace le portrait d'un jeune couple d'étudiants brillants, promis à un avenir doré. Ce qui frappe le plus dans le deuxième long-métrage de fiction du réalisateur est sa finesse d'écriture qui cumule profondeur et efficacité. Le film est aussi bien un suspense policier qu'une étude des mœurs politiciennes ou encore une histoire d'amour à l'évolution complexe, sans oublier une relation père/fille joliment traitée. Aucune scène ne s'avère inutile dans De grandes espérances au fil d'une progression dramatique subtilement dosée qui aboutit à une conclusion à la fois ouverte et crédible dans l'évolution psychologique de ses deux personnages principaux. Avec Alice et le maire, L'exercice du pouvoir et quelques autres, De grandes espérances fait partie de ces films qui réussissent pleinement à développer une intrigue située dans la sphère du pouvoir politique et ce n'est pas si fréquent dans le cinéma français, avec également plusieurs scènes dans le monde de l'entreprise, d'une grande justesse. Face à un Benjamin Lavernhe toujours impeccable et une Emmanuelle Bercot, remarquable, Rebecca Marder impose sa personnalité dans un rôle exigeant, à mille lieux de ceux de Une jeune fille qui va bien et de Les goûts et les couleurs. Attention, une grande actrice est née.

6nezfil
7
Écrit par

Le 27 août 2022

2 j'aime

The Power of the Dog
6nezfil
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

il y a 1 an

63 j'aime

12

Drunk
6nezfil
8
Drunk

Mélan(al)colique

Le problème de Thomas Vinterberg est d'avoir atteint un niveau très élevé dès son deuxième long-métrage, Festen, sans être capable de réitérer pareille performance par la suite, malgré quelques...

il y a 2 ans

55 j'aime

Mon inconnue
6nezfil
7
Mon inconnue

Relativité restreinte

Et si on supprimait les bandes-annonces des salles de cinéma ? Celle de Mon inconnue, outre le fait qu'elle dévoile copieusement tous les tenants et presque les aboutissants du film, en accentue la...

il y a 3 ans

55 j'aime

9