Suite à l’exécrable remake d’Evil Dead (2013), Fede Alvarez prend à contrepied le film de genre pour nous servir un produit stylisé admirable. On peut notamment sentir une sombre ambiance des années 80. Ce quartier est très représentatif de son univers réécrit par des codes assez pertinents. Le contraste fait que la vision est brouillée par ce que l’on voit. On seul remède est le ressenti qui en dégage.


Alvarez met alors en scène deux molosses, dont un aveugle charismatique campé par un Stephen Lang, toujours aussi athlétique. Son handicap est de suite exploité à son négatif, ce qui est souvent valorisé dans d’autres œuvres plus classiques. On vient alors confirmer cette adresse artistique d’un metteur en scène prometteur dans son projet. Il réussit le tour de passe-passe qui nous piège dans ce sanctuaire irrespirable et silencieux avant même que l’on ne le sache.


Notons également que Jane Levy rempile pour se faire pardonner d’une prestation trop surjouée. En réponse, c’est une bien belle application que l’on ne manquera pas d’oublier, tellement la mise en scène est accrochant. Le décalage sonore est sans sous le pire ennemi du spectateur attentif, car tout bruit entraine conséquence ici.


Et au passage, plusieurs référence notables sont à l’œuvre et font plaisir à reconnaître dans ce brouillard. En imbriquant le tout à l’intrigue, ce sont des révélations déstabilisantes qui communiquent avec nous.


« Don’t Breathe – La Maison Des Ténèbres » se déclare comme thriller horrifique, n’ayant pas appuyé ses arguments dans un gore de service, comme on aura l’habitude d’être inondé, mais dans un travail d’ambiance rigoureux.

Cinememories
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Mes films d'épouvante-horreur préférés

Créée

le 9 juin 2017

Critique lue 163 fois

Cinememories

Écrit par

Critique lue 163 fois

D'autres avis sur Don't Breathe : La Maison des ténèbres

Don't Breathe : La Maison des ténèbres
SanFelice
7

Le Cyclope aveuglé et les enfants d'Icare

Dans les premières minutes du film, on semble être en terrain conquis. Rien de nouveau sous le soleil. Séquence d'intro pour présenter les personnages principaux. Trois ados qui cambriolent une...

le 26 avr. 2017

41 j'aime

4

Don't Breathe : La Maison des ténèbres
Theloma
7

A bon entendeur, ça tue !

Il arrive souvent que les films d'horreur mettent en scène la confrontation entre un affreux (psychopathe, monstre, tueur en série...) et ses victimes au cœur d'un huis-clos (maison hantée, vaisseau...

le 4 nov. 2016

33 j'aime

3

Don't Breathe : La Maison des ténèbres
easy2fly
3

La dernière maison pas vraiment sur la gauche

Selon l'affiche, Don't Breathe est "Le meilleur film d'horreur américain des 20 dernières années", la personne affirmant cela n'a surement jamais vu de film de ce genre, dont celui-ci. Car ce n'est...

le 6 oct. 2016

29 j'aime

10

Du même critique

Buzz l'Éclair
Cinememories
3

Vers l’ennui et pas plus loin

Un ranger de l’espace montre le bout de ses ailes et ce n’est pourtant pas un jouet. Ce sera d’ailleurs le premier message en ouverture, comme pour éviter toute confusion chez le spectateur,...

le 19 juin 2022

22 j'aime

4

Solo - A Star Wars Story
Cinememories
6

Shot First !

Avec une production et une réalisation bousculée par la grande firme que l’on ne citera plus, le second spin-off de la saga Star Wars peut encore espérer mieux. Cela ne veut pas dire pour autant que...

le 23 mai 2018

19 j'aime

2