Alors que Matt Damon m’a appris que seul sur Mars tu pouvais survivre en bouffant des patates, j’ai appris grâce à Doom qu’on pouvait s’y faire incroyablement chier. Donc sur Mars, on retrouve une bande de scientifiques plus intelligents les uns que les autres qui vont (originalité à son paroxysme) effectuer des mutations génétiques, en perdre le contrôle et commencer à se faire décimer. Pour faire face à cette menace, on envoie une équipe de choc guidée par nul autre que….


The Rock ! Le mec le plus badass de tous les temps qui dans le prochain Fast and Furious est capable de dévier une torpille avec sa main gauche tout en se tenant à la portière d’une bagnole en marche avec la droite ! Et putain Karl Urban qu’est ce tu fous là ? C’est quoi le délire ? Le chèque reçu pour le seigneur des anneaux a déjà été flambé ? Le travail alimentaire oui… mais là… PUTAIN LE SEIGNEUR DES ANNEAUX MERDE ! C’est comme si après t’être tapé du foie gras accompagné de truffes tu t’enfilais un vieux cheese de 3 jours. C’est alimentaire… MAIS C’EST DEGUEULASSE !


Andrzej Bartkowiak qui avait déjà accouché de chef d’œuvre tel que Roméo doit mourir, En sursis et Hors limite, arrive avec ce style qu’il maitrise à la perfection : de la testostérone, des flingues et surtout très peu de cerveaux. Comme quoi, les adaptations de jeux vidéo ont toujours droit à des réalisateurs de qualité. Car pour les néophytes, Doom est une saga de jeux vidéo de style FPS action dans un univers horrifique.


On pouvait donc légitimement attendre un film à l’ambiance glauque et pesante où les personnages n’auront de cesse d’être confronter à des vagues de monstres provenants des entrailles de l’enfer.


ET BAH NOOOOOOOOOOONNNNN !


Attardons-nous, mais pas trop non plus, sur ce génie de réalisation. On pourrait se pencher sur ce scénario réfléchi au plus aux points qui fait dire qu’un homme avec 24 paires de chromosomes est un surhomme. Pour rappel l’homme est muni de 23 paires de chromosomes. Et petit point info : le chimpanzé est munie lui de 24 paires de chromosomes. Donc pour les scientifiques de 2026 l’évolution de l’homme est le chimpanzé ! Voilà ! Darwin va te faire enculer !


On pourrait aussi parler de ces effets spéciaux dégueulasses qui te font te demander si 2005 est si vieux que ça ou si les mecs des effets spéciaux n’avaient rien d’autre que Movie Maker pour bosser. Et je ne parlerais pas de cette scène de fin qui est purement dégueulasse en vu à la première personne qui va te bruler la rétine.


Autre problème de taille : on ne voit pas l’ombre d’un cul d’un monstre durant plus de 30 minutes de film. Alors je veux bien admettre la nécessité de mettre en place le film sur quelque minute au départ. Mais pas 30 PUTAIN de minutes où ces connards de Marines déambulent dans les couloirs comme des scoots à la recherche de traces d’un furet.


Ensuite, parlons un peu de la lumière. Alors je veux bien admettre que l’absence de lumière peut donner un petit côté flippant et ça facilite les jump scare (tellement utilisés dans les films de nos jours mais toujours efficaces et produisant son petit effet qui permet à Kevin 12 ans et demi de conclure). Mais là non ! On ne voit rien ! Les mecs se baladent avec des torches qui ne montrent rien avec des conversations aussi passionnantes que ma dernière visite chez le toubib pour parler de ma MST ! Sur ce point-là je suis certain qu’il y a eu un problème au niveau du budget :


« - Bon Michel, il me faut plus de lumière là ! C’est la merde ! On voit rien si ce n’est c’est conduit d’aération dégueulasse ! Déjà qu’on avait pas de budget pour le décor au moins qu’on ait un peu de loupiottes


- Pas possible boss. La caisse est vide, tout est parti dans le casting, la promo et tout le reste. Plus un copek dans la cagnotte. A moins qu’on fasse sauter le budget cookie de la régie ?


- Ah non ! ça on touche pas ! »


Conclusion : Le budget cookie est toujours la cause des films de merde !

Doom
Beezell
2
Doom

Bha Doom Tss !

Alors que Matt Damon m’a appris que seul sur Mars tu pouvais survivre en bouffant des patates, j’ai appris grâce à Doom qu’on pouvait s’y faire incroyablement chier. Donc sur Mars, on retrouve une...

il y a 5 ans

28 j'aime

5

Doom
Fatpooper
7
Doom

"Les Zombie De Mars" ou "Alien Version Testostérone"

Dans le genre divertissement bourrin un peu con, Doom remplit son contrat. Il fait même mieux que prévu puisque l'auteur se permet d'y critiquer les autorités militaires (on pourrait même tisser un...

il y a 10 ans

14 j'aime

13

Doom
JimBo_Lebowski
4
Doom

FPS (Fausse Purge Sympathoche)

On le sait, jeux vidéos et cinéma n’ont jamais fait bon ménage, les vraies bonnes adaptations se comptent sur les griffes d’une patte supérieur de T-Rex, mais qu’à cela ne tienne concernant ce Doom,...

il y a 7 ans

13 j'aime

1

Requiem for a Dream
Beezell
10

I have a Dream

♫ Musique ♫ Harry avec Tyrone, son meilleur pote et Marion, sa petite amie passe la journée plus ou moins à se droguer et à s'inventer un paradis artificiel. La mère d'Harry, Sara, elle, souffre...

il y a 7 ans

59 j'aime

5

Mad Max - Fury Road
Beezell
10

Sois Témoin !

♫ Musique ♫ Le Désert ! Une route ! La destruction et l'autodestruction ! Voilà, à quoi ressemblera le futur sur terre ! Voilà dans quel monde Max roule sans fin, essayant de fuir un lourd passé...

il y a 7 ans

56 j'aime

21

Seven
Beezell
9
Seven

Comment mourir de l'intérieur en 7 étapes ?!

♫ Musique ♫ A 7 jours de la retraite, Somerset doit faire équipe avec Mills pour faire face à un criminel peu ordinaire. Ce dernier a décidé de nettoyer les maux de la société en "prêchant", ce qui...

il y a 7 ans

50 j'aime

13