👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

C’est un film moyen. À sketch, qui donne une sensation de longueur dans l’avancée du récit.

Le casting pourtant est prometteur : Corinne Masiero et Blanche Gardin, avec elles deux, il y a de quoi mettre le feu.

Pourtant c’est un film contemplatif et poétique qui se met en place. Ça n’est pas forcément désagréable mais il manque l’étincelle.

Il y a des fulgurances de temps en temps mais le feu couve plus qu’il ne prend et fini par s’éteindre car rien n’enflamme la pellicule et les esprits. D’ailleurs l’esprit anar des Gilets Jaunes est ici convoqué, mais à titre nostalgique, peut-être un aveu désabusé de la part des réalisateurs.

Reste une série de saynètes aimables qui selon, fleurettent avec le vulgaire ou l’absurde made in Groland, mais rien de mémorable, ni de quoi ressortir des répliques bien senties.

dilligaaf
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste vu en 2k20

il y a 2 ans

16 j'aime

Effacer l'historique
PierreAmo
8

Houellebeckettien. Sur les Sisyphe&Tantale de la "meilleure offre". Beckett? Ionesco? Monty Python?

(Je suis désolé pour encore un mikado de remarques branlantes... juste après le film). "...le portrait au vitriol d'une société (post soviétique) où règnent l'absurde et le désespoir" (dit SC...

Lire la critique

il y a 2 ans

23 j'aime

10

Effacer l'historique
NilMinamoto
2

Effacer ma mémoire encore vive

Au moment où je commente ce film, à sa sortie, il est noté 6.6. Bonne nouvelle me direz vous ? Et c'est exactement ce que j'ai pensé. Une amie m'avait proposé de le voir au cinéma et j'ai fait ce...

Lire la critique

il y a 2 ans

22 j'aime

7

Effacer l'historique
dilligaaf
4

La France des ronds-points

C’est un film moyen. À sketch, qui donne une sensation de longueur dans l’avancée du récit. Le casting pourtant est prometteur : Corinne Masiero et Blanche Gardin, avec elles deux, il y a de quoi...

Lire la critique

il y a 2 ans

16 j'aime

Moi les hommes, je les déteste
dilligaaf
8

Les hommes : ces drama gouines

C’est fascinant de lire toutes les critiques des hommes qui s’époumonent. Je l’ai aimé ce livre, il vulgarise a destination des hommes (en tant que corps social, de genre, cf : La pensée...

Lire la critique

il y a plus d’un an

9 j'aime

20

Apocalypse : Hitler
dilligaaf
1

Hitler cinématographié

On n'est plus dans le documentaire mais dans la réalité scénarisée... Ce traitement de l'Histoire banalise Hitler plus qu'il n'explique sa "résistible ascension". Les archives sont colorisées,...

Lire la critique

il y a 10 ans

7 j'aime

6