Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Falstaff
7.5
Falstaff

Film de Orson Welles (1965)

Il s'agit d'un film en noir et blanc qui dure environ 2 heures. Le scénario s'inspire des œuvres de Shakespeare. Les adaptations des textes de Shakespeare par Orson Welles sont vraiment excellentes. Le scénario est dense, plein de sens, profond. L'histoire se déroule en Angleterre sous le règne de Henri IV. Son fils le prince Harry mène une vie dissolue au contact de Falstaff. Mais le prince saura à un moment crucial prendre la tête de l'armée et gagner la guerre. Son père étant mourant, il accède au trône et change de vie, reniant son ancienne amitié pour Falstaff. Le principal attrait du film est l'incroyable interprétation d'Orson Welles dans le rôle de Falstaff. On a l'impression qu'il ne joue pas. Il évoque un autre personnage célèbre : Gargantua. En réalité il est Falstaff mettant en avant son extraordinaire physique. Ce physique correspond parfaitement à l'image que l'on peut se faire du personnage en regardant des gravures de l'époque de Shakespeare le représentant : énorme, volumineux, impressionnant. Les dialogues sont parfois un peu lourds, un peu compliqués à suivre. L'autre point fort évident du film c'est sa grande qualité esthétique. Les lumières sont très contrastées. Les décors sont relativement sobres mais parfaitement utilisés. Chaque plan est réfléchi, parfaitement cadré. Certaines séquences sont vraiment remarquables à l'image de la bataille très bestiale située au cœur de l'intrigue. Le jeu des acteurs est un peu théâtral évidemment. Il y a une réelle volonté de rester dans le ton de l'oeuvre de Shakespeare. Le film n'est pas dénué d'un certain humour, notamment au travers de ce personnage extravagant qu'est Falstaff. De nombreuses scènes sont lourdes de sens et proposent des réflexions sur divers thèmes tels que l'amitié, le sens de la vie, la trahison ...
greenwich
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 1965

Créée

le 24 mars 2015

Critique lue 678 fois

10 j'aime

2 commentaires

greenwich

Écrit par

Critique lue 678 fois

10
2

D'autres avis sur Falstaff

Falstaff
Sergent_Pepper
8

Requiem for a screen.

Il fallait bien finir par revenir à Shakespeare, un auteur que Welles n’aura jamais réellement quitté. Mais pour ce dernier tour de piste, le cinéaste rivalise avec le maître, lui empruntant un...

le 31 janv. 2017

23 j'aime

Falstaff
limma
9

Critique de Falstaff par limma

Melting-pot de quatre pièces de Shakspeare, Falstaff personnage secondaire du dramaturge, prendra ici toute la place, témoin et victime des vicissitudes d'une Angleterre soumise aux trahisons et aux...

le 11 juil. 2020

15 j'aime

5

Falstaff
Morrinson
7

"We have heard the chimes at midnight, Master Shallow."

Falstaff est à la fois touchant et intéressant à plus d'un titre, et sans doute qu'il faudrait un nouveau visionnage pour l'apprécier à sa juste valeur, de manière intrinsèque, pour ce qu'il est...

le 22 janv. 2019

13 j'aime

4

Du même critique

Le jour se lève
greenwich
8

Le jour se lève (1939)

Est-ce que j'ai la gueule à faire l'amour avec un souvenir ? Le film démarre par un crime ... Le criminel s'enferme dans son appartement et résiste à la police. La suite du film se compose de...

le 27 mai 2014

21 j'aime

4

Europe 51
greenwich
9

Europe 51 (1953)

Il s'agit d'un film néoréaliste tourné en noir et blanc. Le film dure presque 2 heures et il est d'une grande intensité. Irène est l'épouse d'un grand industriel, elle est aussi la mère d'un jeune...

le 16 déc. 2014

19 j'aime

La Dame de Shanghai
greenwich
10

La dame de Shanghai (1947)

Il s'agit d'un film noir tout à fait spécial. Elsa se fait agresser. Michael intervient et met les agresseurs en fuite. Arthur, l'époux d'Elsa est un célèbre avocat fortuné. Il engage Michael a bord...

le 1 sept. 2014

18 j'aime

6