l’histoire vraie d’un jeune Afghan réfugié au Danemark

Flee (fuir en français est ce que l’on peut appeler un film documentaire en animation mais sans forcément reprendre les codes du documentaire classique. Il est signé du danois Jonas Poher Rasmussen et raconte l’itinéraire d’un jeune afghan homosexuel nommé Amin qui, lorsqu’il était enfant, a fuit Kaboul, traversant l’Europe, en passant par la Russie, pour rejoindre le Danemark où il s’établira finalement et y fera sa vie.

FLEE affiche film

Allongé, les yeux fermés, Amin se confie à un ami, tel un psychologue, lui demandant de se souvenir, de raconter son histoire, lui, cet homme aujourd’hui âgé de 40 ans qui n’a rien oublié du terrible parcours qui a été le sien pour retrouver la sécurité et l’espoir d’une vie meilleure au Danemark.

Grâce à très beau dessin d’animation, avec des séquences entrecoupées de vidéos d’archives, se dessine le portrait de ce garçon qui a dû voyager seul durant des heures car une partie de sa famille était partie en Suède. En arrivant sur le territoire danois, il a dû raconter aux autorités que toute sa famille était morte assassinée, et qu’il était le seul survivant, comme lui avait demandé de dire le passeur. Un mensonge qu’il a dû garder au fond de lui durant des années avant de pouvoir se confier. Un mensonge enfoui qu’il a accepté de révéler ainsi que toute une histoire par le biais de ce film d’animation.

Au fil des minutes se dessine alors l’image et le souvenir d’un pays et d’une famille et de nombreux drames, et un Amin évoquant les émotions et les moments douloureux par lesquels il est passé. À travers ce récit, il revit la guerre en Afghanistan, ce pays où il n’existe pas de mot pour définir l’homosexualité, il se souvient de ces mois passés en Russie au temps du bloc soviétique, à regarder des télénovelas en famille car il n’y avait rien d’autre à faire. Il se souvient aussi de sa fascination pour le corps de Jean-Claude Vandamme quand il a compris qu’il était attiré par les hommes, lui qui à son arrivée au Danemark, a demandé à l’éducatrice de tutelle de lui donner des médicaments afin de guérir de son homosexualité.

Un récit extrêmement fort et bouleversant, plein de pudeur et d’humanité qui a le mérite de raconter une histoire universelle, celle de tous ces réfugiés, ces demandeurs d’asile qui ont dû fuir une jour leur pays, au péril de leur vie, pour trouver une terre d’accueil.

https://www.benzinemag.net/2022/05/29/arte-flee-lhistoire-vraie-dun-jeune-afghan-refugie-au-danemark/

BenoitRichard
8
Écrit par

Le 29 mai 2022

4 j'aime

3 commentaires

Flee
Tex_AS
5
Flee

Afleegeant

Il y a trois choses que les utilisateurs SensCritique (et la société en général) surnotent à mort : les films sociaux/politiques, les films d'animation et les documentaires. Les films sociaux parce...

il y a 4 mois

10 j'aime

8

Flee
the_stone
8
Flee

Fuir (histoire d’un réfugié afghan dans les années 80)

J’ai été d’autant plus sensible au propos de ce documentaire animé que je lis actuellement Les Cerfs-Volants de Kaboul de Khaled HOSSEINI qui raconte une histoire similaire. Avec Flee le réalisateur...

il y a 3 mois

7 j'aime

3

Flee
BenoitRichard
8
Flee

l’histoire vraie d’un jeune Afghan réfugié au Danemark

Flee (fuir en français est ce que l’on peut appeler un film documentaire en animation mais sans forcément reprendre les codes du documentaire classique. Il est signé du danois Jonas Poher Rasmussen...

il y a 4 mois

4 j'aime

3

Le Mans 66
BenoitRichard
5
Le Mans 66

Critique de Le Mans 66 par Ben Ric

Déçu par Le Mans 66, film dans lequel je n'ai vu qu-une banale histoire de rivalité, pleine de testostérone, de vroum vroum et de "c’est qui meilleur" ? Certes les voitures sont belles, la...

il y a 3 ans

25 j'aime

1

Antoinette dans les Cévennes
BenoitRichard
5

décevant

Difficile pour moi de comprendre la quasi unanimité critique autour du film de la réalisatrice Carole Vignal dans lequel on suit une femme partie randonner dans les Cévennes sur les traces de son...

il y a 2 ans

24 j'aime

2

Petite Fille
BenoitRichard
8
Petite Fille

émouvant et nécessaire

“Quand je serai grande, je serai une fille”, répète Sasha depuis qu’elle a 3 ans. Sasha est une petite fille comme les autres sauf qu’elle est née garçon. Malgré la présence d’une famille...

il y a 2 ans

21 j'aime