Freddy 3 m'a ravi. Je pensais que j'aurais à utiliser la touche avance rapide un bon nombre de fois et en fait je me suis vraiment laisser prendre par l'histoire.

Coïncidence? L'épisode des "Vendredi 13" que j'ai le plus préféré met en scène des jeunes dans une maison spéciale... Les personnages de "Les griffes du cauchemar" sont bien plus denses que tous ceux écrits précédemment dans la saga, et les auteurs en tirent parti... La mort est par exemple, toujours associée à la personnalité de la victime (la chaise roulante/de torture pour le paraplégique, le fantasme ainsi que les langues pour le muet, ...)

Les effets spéciaux sont aussi très bons (à part peut-être la scène du squelette, nettement moins bien foutue que dans un certain film où un certain héros en jupette combat un groupe de squelettes aux glaives tranchants).

Le scénario est plus foulé, plus intéressant et la mise en scène nettement mieux rythmée. Ça reste assez anonyme comme réalisation, mais ça marche... et quand ça marche que demander de plus? quelqu'un a dit une fois qu'avoir un style reconnaissable, c'est une faiblesse... (en fait je ne suis pas tellement d'accord mais chut !).

Les acteurs sont assez bons : Patricia Arquette jolie (apparemment tous les mecs sur le plateau en étaient amoureux) et stridente (un cri dans l'océan), Larry Fishburne qui incarne ici l'intermédiaire entre le blackos de Apocalypse Now et le Laurence Fishburne que l'on connaît aujourd'hui, plus dodu ; le psychiatre qui aurait pu être interprété par Jeff Bridges tant il lui ressemble physiquement (hé oui).

Ah oui un autre élément fort du film est d'avoir un personnage haïssable autre que Freddy : je parle bien sûr de la psychiatre (je ne sais pas vraiment sa fonction), qui ne comprend décidément rien aux gosses.

Une fois de plus, les bonus du film prouvent que j'ai eu tort de nier toute insinuation sexuelle dans les Freddy. Peut être que je devrais consulter un psy moi-même puisqu'il semblerait que je sois le seul à ne pas les remarquer... serais-je en plein refoulement? toujours est-il que le serpent est donc censé représenter un phallus... ces bonus sont franchement sympas, je pense que acheter le coffret est une bonne affaire (quand je pense que je l'avais gagné sur ebay pour 10euros seulement, mais que le vendeur n'a jamais donné signe de vie pour la transaction...). Je fus surpris de découvrir que Frank Darabont était sur le projet ! Wes Craven aussi a fait son come back dans l'équipe puisqu'il a participé à l'écriture du premier draft. Chuck Russel qui a fait le Mask et le Blob (avec Frank toujours)... bon après il a fait "Eraser" qui était fun , un film de merde avec kim basinger et un film que je n'ai pas vu avec The Rock, tiré de la "Mommie". Enfin bref, un beau ptit monde !

Bref le film transcende le premier opus, confirme les règles, confirme Freddy comme Icône des années Reagiennes et surtout le nouvel idôle des jeunes après Elvis. Le film vaut largement le détour.
Fatpooper
7
Écrit par

Créée

le 23 nov. 2011

Critique lue 1.3K fois

15 j'aime

7 commentaires

Fatpooper

Écrit par

Critique lue 1.3K fois

15
7

D'autres avis sur Freddy 3 : Les Griffes du cauchemar

Freddy 3 : Les Griffes du cauchemar
Fatpooper
7

Retour au pays des songes

Freddy 3 m'a ravi. Je pensais que j'aurais à utiliser la touche avance rapide un bon nombre de fois et en fait je me suis vraiment laisser prendre par l'histoire. Coïncidence? L'épisode des "Vendredi...

le 23 nov. 2011

15 j'aime

7

Freddy 3 : Les Griffes du cauchemar
FloBerne
7

L'Exorciste de Elm Street

Suite à ce qu'il semblerait juger comme une perdition de propos d'auteur, Freddy 3 : Les Griffes du cauchemar s'éloigne du second volet (La Revanche de Freddy), qui utilisait Freddy Krueger comme...

le 19 avr. 2020

9 j'aime

Freddy 3 : Les Griffes du cauchemar
lessthantod
6

"Welcome to primetime, bitch !"

Les Griffes du cauchemar est très certainement l’une des meilleures suites de Nightmare on Elm Street. Les séquences de rêve trouvent ici l’équilibre parfait entre idioties et peur primaire, ce qu'on...

le 23 janv. 2022

8 j'aime

8

Du même critique

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

le 3 janv. 2016

122 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

le 22 févr. 2014

116 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

le 16 janv. 2011

103 j'aime

55