Effroyablement calme, le souffle d’une émotion verticale.

Un chef d’oeuvre d’abnégation.
Une certitude inexplicable.


Nominé dans la catégorie « best documentary » aux Oscars, Free Solo raconte avec passion le rêve d’un homme. On entre dans l’intimité d’Alex Honnold pendant les mois de préparation de son ascension d’El Capitan, façade de granite du Yosemite National Park en Californie, aussi connue pour être un des fonds d’écran random de ton ordinateur à la pomme croquée. Le documentaire raconte l’abnégation d’un passionné, prêt à tous les sacrifices pour décrocher son but ultime : être le premier à escalader en « free solo » El Capitan. Ce soir, après l’ouverture de l’enveloppe par Khal Drogo en personne, c’est bien « Free Solo » qui sort de la bouche de ce dernier, annonçant comme grand vainqueur un film qui aurait pu ne jamais voir le jour …


Free Solo, c’est une équipe de tournage et de professionnels de l’escalade entourant un seul homme, leur ami, celui sur qui le projet repose. Le moment marquant survient lors de l’ascension finale, lorsque l’on voit les caméramans terrorisés à chaque seconde de l’ascension d’Alex, en parallèle d’un grimpeur aussi sûr de lui que libéré, comme dans le plus beau jour de sa vie. Comme si lui seul connaissait l’issue de ces 3h56 de grimpe. Comme si par la force de la volonté, l’inévitable devenait évitable, voir inconcevable.


Esthétiquement, le documentaire nous plonge de manière vertigineuse dans l’exploit monumental réalisé, et propulse le spectateur par des plans majestueux dans un voyage sans retour.
Tenir.
Jusqu’au bout.


Monstre délicat d’une blancheur écrasante, la façade d’El Capitan cristallise notre souffle. Effroyablement calme, le souffle d’une émotion verticale. Le vide. Le risque. Un de ces rares moments où l’on se sent humain. Et c’est ce que transpire ce documentaire : une aventure humaine autour d’un homme prêt à mettre sa vie en jeu sous les yeux de ses proches, mais en réalisant sa passion.


PAC

P-aCarriere
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 27 février 2019

12 j'aime

Free Solo
Moizi
7
Free Solo

Le survivant (pour l'instant)

J'avais déjà vu Meru des mêmes réalisateurs, dont je n'ai que très peu de souvenirs, mais là la différence principale c'est que le réalisateur n'est pas celui qui accomplit l'exploit, ce qui permet...

Lire la critique

il y a 3 ans

15 j'aime

6

Free Solo
P-aCarriere
10
Free Solo

Effroyablement calme, le souffle d’une émotion verticale.

Un chef d’oeuvre d’abnégation. Une certitude inexplicable. Nominé dans la catégorie « best documentary » aux Oscars, Free Solo raconte avec passion le rêve d’un homme. On entre dans l’intimité...

Lire la critique

il y a 3 ans

12 j'aime

Free Solo
ilaose
4
Free Solo

Spider-Man est un guignol

Réalisé par l'alpiniste amateur Jimmy Chin et sa compagne Elizabeth Chai Vasarhelyi, Free Solo fait le buzz et jouit d'une visibilité exceptionnelle pour un documentaire après avoir obtenu une...

Lire la critique

il y a 3 ans

8 j'aime

6

Free Solo
P-aCarriere
10
Free Solo

Effroyablement calme, le souffle d’une émotion verticale.

Un chef d’oeuvre d’abnégation. Une certitude inexplicable. Nominé dans la catégorie « best documentary » aux Oscars, Free Solo raconte avec passion le rêve d’un homme. On entre dans l’intimité...

Lire la critique

il y a 3 ans

12 j'aime

Ne coupez pas !
P-aCarriere
10

Pour les amoureux du Plan Séquence

Le chef d’oeuvre du mois : One Cut of the Dead de Shin’ichirô Ueda. En deuxième position, One Cut of the Dead (« Ne Coupez Pas ! » en France), est certainement le film que personne n’attendait. Qui...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime

Dark
P-aCarriere
10
Dark

Je n’étais peut-être pas né avant de vous proposer cette théorie.

Je n’étais peut-être pas né avant de vous proposer cette théorie. Après un premier visionnage de DARK, voici ma théorie concernant le personnage de NOAH à travers les 4 époques de la saison 1 : 1953...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime