Encore une fois, on ne voit que lui, le charismatique et incandescent Matthew McConaughey. Dire qu'il porte Free State of Jones n'est pas exagéré, prétendre qu'il en masque certains défauts, pas faux non plus. Le film est l'épopée d'un homme, déserteur de l'armée sudiste pendant la guerre civile et pourfendeur de l'esclavagisme. Certes, le film de Gary Ross s'abstient de toute réflexion sur le personnage, le présentant dans un style quasi hagiographique. Mais Free State of Jones a des vertus didactiques, parfois un peu confuses, c'est entendu, mais la leçon d'histoire n'est pas si commune et la narration forte en dépit de grandes ellipses. La mise en scène est faussement académique, elle évite en tous cas toute boursouflure ou même un lyrisme trop appuyé. On ne trouvera pas dans le film d'émotions forcées mais une ampleur et un humanisme qui témoignent de la sincérité, peut-être naïve, de l'entreprise.

Cinephile-doux
8
Écrit par

Créée

le 9 déc. 2016

Critique lue 214 fois

3 j'aime

Cinéphile doux

Écrit par

Critique lue 214 fois

3

D'autres avis sur Free State of Jones

Free State of Jones
Cyprien_Caddeo
5

Bored on the Bayou

Après avoir été amaigri et moustachu dans Dallas Buyers Club, et avant de devenir bedonnant et dégarni dans Gold, la nouvelle superstar oscarisée et oscarisable Matthew McConaughey nous revient barbu...

le 10 sept. 2016

12 j'aime

1

Free State of Jones
Antevre
7

Critique de Free State of Jones par Antevre

Je vais pas faire une critique traditionnelle de ce film, parce que je pense que ce serait pas vraiment adapté. Au lieu de cela, je vais surtout me concentrer sur un aspect du film qui m'a marqué :...

le 25 sept. 2016

11 j'aime

3

Free State of Jones
Zeldafan70
7

Les racines du mal

Quelle belle surprise que ce "Free State of Jones" de Gary Ross. Surprise car la plupart des critiques l'ont sévèrement jugé, soulignant son trop grand formalisme, la place excessive laissée à son...

le 15 sept. 2016

7 j'aime

3

Du même critique

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

France
Cinephile-doux
8

Triste et célèbre

Il est quand même drôle qu'un grand nombre des spectateurs de France ne retient du film que sa satire au vitriol (hum) des journalistes télé élevés au rang de stars et des errements des chaînes...

le 25 août 2021

76 j'aime

5

The Power of the Dog
Cinephile-doux
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

le 25 sept. 2021

70 j'aime

13