Co-production entre le Japon et la Grande-Bretagne, "Furyo" est adapté de deux ouvrages signés Laurens Van der Post, qui revenaient sur l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre mondiale.

Mis en scène avec force par Nagisa Oshima, "Furyo" prend pour cadre un camp de prisonniers japonais à Java en 1942, afin de mieux illustrer la lutte aussi bien physique que psychologique de deux visions de la guerre et du devoir bien différentes, de deux cultures aussi proches qu'éloignées l'une de l'autre.

Mais c'est surtout la rencontre entre deux icônes de la pop-culture qui donne à "Furyo" tout son intérêt, Nagisa Oshima choisissant judicieusement un casting inattendu pour renforcer son propos, confiant les rôles principaux aux musiciens Ryuichi Sakamoto et David Bowie.

Le metteur en scène de "L'empire des sens" orchestre alors un duel troublant et ambigu entre un tortionnaire luttant contre des pulsions que sa condition réprouve, et un officier britannique hanté par son passé et ayant bien l'intention de bousculer l'autre établie. Androgynes et magnétiques, beaux comme des archanges tombés du ciel, Sakamoto et Bowie bouffent la pellicule, parfaitement secondés par Tom Conti et par un Takeshi Kitano encore méconnu dans nos contrées.

Hymne à la liberté d'une beauté picturale indéniable et d'une sensibilité à fleur de peau, "Furyo" est une oeuvre particulière et inconfortable, mais furieusement poétique et fascinante à plus d'un titre, osant exploser les barrières d'un tabou bien réel, et portée par la bande originale planante de Ryuichi Sakamoto.
Gand-Alf
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Petites séances avec ma blonde pas vraiment blonde., Instant cinéma 2015., 1983., Les meilleurs films de 1983 et Universal Pictures - The 80's.

Créée

le 21 mars 2015

Critique lue 2.1K fois

38 j'aime

Gand-Alf

Écrit par

Critique lue 2.1K fois

38

D'autres avis sur Furyo

Furyo
Before-Sunrise
8

Hara qui rit

Furyo c’est d’abord un thème musical magnifique qui vous titille les lacrymales pendant tout le long du film. De plus, au-delà d’un film de guerre et d’une histoire de confrontation entre deux...

le 2 sept. 2013

52 j'aime

1

Furyo
Veather
6

Fast and Furyo

Si l'on m'avait dit, avant de connaître SC, qu'un jour j'irais me manger dix heures de train en un week-end, juste pour aller à Strasbourg rencontrer des inconnus et voir avec eux un film Japonais de...

le 23 mars 2015

45 j'aime

31

Furyo
Gand-Alf
8

Fatal attraction.

Co-production entre le Japon et la Grande-Bretagne, "Furyo" est adapté de deux ouvrages signés Laurens Van der Post, qui revenaient sur l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre...

le 21 mars 2015

38 j'aime

Du même critique

Gravity
Gand-Alf
9

Enter the void.

On ne va pas se mentir, "Gravity" n'est en aucun cas la petite révolution vendue par des pseudo-journalistes en quête désespérée de succès populaire et ne cherche de toute façon à aucun moment à...

le 27 oct. 2013

268 j'aime

36

Interstellar
Gand-Alf
9

Demande à la poussière.

Les comparaisons systématiques avec "2001" dès qu'un film se déroule dans l'espace ayant tendance à me pomper l'ozone, je ne citerais à aucun moment l'oeuvre intouchable de Stanley Kubrick, la...

le 16 nov. 2014

250 j'aime

14

Mad Max - Fury Road
Gand-Alf
10

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le...

le 17 mai 2015

211 j'aime

20