Si The Jackpot ne peut s’empêcher, à terme, de rétablir l’ordre familial perturbé et ainsi de conforter l’Amérique dans ses valeurs, la descente aux Enfers qu’il propose à James Stewart s’avère suffisamment savoureuse et terrifiante pour mériter le coup d’œil. Soit l’histoire d’un employé qui, en participant malgré lui à un jeu-concours radiophonique, verra le « jackpot » espéré se transformer en piège qui peu à peu se referme sur lui et l’isole des siens. Le film atteste le talent comique de son acteur principal dont le corps est mis à rude épreuve – avec chutes multiples, coups, emprisonnements – et revêt différents costumes : millionnaire, vendeur à la sauvette dans un magasin, bandit, époux suspecté d’infidélité à cause d’un portrait…


Walter Lang, qui a fait ses débuts dans le cinéma muet dès 1925, croit en la puissance expressive des images : le burlesque des situations naît aussi bien de dialogues savoureux – pensons à la réunion au bureau, perturbée par les incessants appels téléphoniques concernant le poney nouvellement gagné – que des scènes en elles-mêmes : la réunion dans le salon des amis qui tous attendent le coup de téléphone, la tête de l’enfant coincée entre les barreaux de l’escalier, la déambulation de William dans une maison qui n’est plus la sienne sous les remarques désagréables des ouvriers venus la transformer. Le chaos familial, non sans évoquer celui de Cheaper by the Dozen réalisé la même année par Walter Lang avec, dans un petit rôle, la même Natalie Wood, dit quelque chose d’une époque obsédée par l’American Way of Life, dont nous percevons ici l’envers du décor.

Créée

le 3 juil. 2022

Critique lue 42 fois

2 j'aime

Critique lue 42 fois

2

D'autres avis sur Gare au percepteur !

Gare au percepteur !
Fêtons_le_cinéma
7

Les dessous de l’American Way of Life

Si The Jackpot ne peut s’empêcher, à terme, de rétablir l’ordre familial perturbé et ainsi de conforter l’Amérique dans ses valeurs, la descente aux Enfers qu’il propose à James Stewart s’avère...

le 3 juil. 2022

2 j'aime

Du même critique

Sex Education
Fêtons_le_cinéma
3

L'Ecole Netflix

Il est une scène dans le sixième épisode où Maeve retrouve le pull de son ami Otis et le respire tendrement ; nous, spectateurs, savons qu’il s’agit du pull d’Otis prêté quelques minutes plus tôt ;...

le 19 janv. 2019

87 j'aime

17

Ça - Chapitre 2
Fêtons_le_cinéma
5

Résoudre la peur (ô malheur !)

Ça : Chapitre 2 se heurte à trois écueils qui l’empêchent d’atteindre la puissance traumatique espérée. Le premier dommage réside dans le refus de voir ses protagonistes principaux grandir, au point...

le 11 sept. 2019

77 j'aime

14