👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Wahou ! C'est que c'était bien, finalement, Get Out !

Behind est soulagé car il craignait d'avoir payé sa place pour un pamphlet politique qui aurait dépassé son genre de départ, que le masqué apprécie beaucoup. Mais non, heureusement, Jordan Peele n'emprunte pas ce genre de simplisme bien pensant, cette posture évidente, malgré quelques lignes de dialogue un peu neuneu. Mais rien de grave, rien qui vienne nuire au ressenti du film.

Car Get Out reste avant tout, au final, un sacré thrill bien agréable d'une heure quarante assez revigorant, qui ne se perd pas en chemin et pose avec réussite son ambiance de plus en plus délétère tout en se jouant des apparences. Et le temps d'une scène muette de bingo, d'une agression fulgurante, ou encore de larmes coulant sur un sourire comme une expression schizophrène, les enjeux de la survie se tendent, tout en intrigant le spectateur qui meurt d'envie de connaître ce que l'on lui cache.

Le film braconne même avec succès, pour renforcer ses fondations, sur les sensations d'abandon et d'enfermement psychologiques qu'il restitue à merveille quand il plonge son personnage en pleine apesanteur sombre, traduisant son impuissance et le piège qui se referme peu à peu sur lui. Alors même que ceux qui sont appelés à devenir sa belle famille l'accueillent, semble-t-il, du moins, à bras ouverts et qu'une fête blanche trop polie pour être honnête rompt peu à peu le vernis des apparences.

Le spectateur retiendra cela à la sortie de Get Out, tout comme il l'avait gardé en mémoire concernant Split. Cette sensation de malaise diffus et de mystère ma foi assez bien tenu qui s'accélère soudain en vue de la dernière ligne droite.

Même si le film, surtout dans ses prémisses, s'avère parfois maladroit dans son exécution, tant il donne l'impression d'appuyer sur certains éléments perturbateurs pour être sûr que l'audience lambda ne les ratera pas pour se dire "merde, il y a quelque chose qui cloche ici". Si l'ambiance qui s'installe n'en pâtit pas, il est cependant presque sûr que l'habitué du genre trahira une pensée en forme de "Ouais, bon, on a compris" qui sera parfois légitime.

Dommage ensuite que le climax tire à la ligne, même s'il est bien tenu, énergique et fondé sur un assez bon twist. Car il met en scène une évasion from outer space dans les conditions de sa réalisation et agite le retour fracassant d'un personnage sur lequel le spectateur pensait qu'on n'allait plus revenir. Mais Get Out s'avère si efficace, finalement, qu'un tel défaut sera ravalé au rang de simple péripétie.

Ce que l'on pardonnera un peu moins, c'est cette fin un peu expédiée tout droit tirée du cahier des charges hollywoodien, alors même qu'elle dessinait un boulevard assez corrosif si seulement Jordan Peele avait eu l'idée de rebondir sur les clichés du noir forcément criminel et d'imprimer une tonalité grinçante à un long métrage qui aurait pu être encore meilleur. Dommage que le réalisateur soit resté, pour le coup, assez timoré.

Car vous avouerez quand même qu'un film sur le racisme qui oublie de faire de l'humour noir, c'est quand même un comble.

Même si c'était bien, finalement, Get Out...

Behind_the_Mask, pour qui le noir revient à la mode.

Behind_the_Mask
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Une année au cinéma : 2017

il y a 5 ans

113 j'aime

7 commentaires

Get Out
Behind_the_Mask
7
Get Out

I am not your negro

Wahou ! C'est que c'était bien, finalement, Get Out ! Behind est soulagé car il craignait d'avoir payé sa place pour un pamphlet politique qui aurait dépassé son genre de départ, que le masqué...

Lire la critique

il y a 5 ans

113 j'aime

7

Get Out
BobChoco
5
Get Out

I told you so

Bon, pour ceux qui n'ont pas vu le film, passez votre chemin. Ce qui m'a attiré de prime abord, c'est le "genre : horreur" annoncé par la com sur la toile couplée au pitch: "Chris est noir. Chris...

Lire la critique

il y a 5 ans

108 j'aime

12

Get Out
Clairette02
8
Get Out

Man, I told you not to go in that house.

Des bienfaits de ne pas trop se renseigner sur un film... Je suis allée voir Get out en pensant qu'il s'agissait d'une comédie, portant sur le racisme aux Etats-Unis. Pas sûr que le terme de...

Lire la critique

il y a 5 ans

92 j'aime

8

Avengers : Infinity War
Behind_the_Mask
10

On s'était dit rendez vous dans dix ans...

Le succès tient à peu de choses, parfois. C'était il y a dix ans. Un réalisateur et un acteur charismatique, dont les traits ont servi de support dans les pages Marvel en version Ultimates. Un...

Lire la critique

il y a 4 ans

198 j'aime

54

Star Wars - Les Derniers Jedi
Behind_the_Mask
7

Mauvaise foi nocturne

˗ Dis Luke ! ˗ ... ˗ Hé ! Luke... ˗ ... ˗ Dis Luke, c'est quoi la Force ? ˗ TA GUEULE ! Laisse-moi tranquille ! ˗ Mais... Mais... Luke, je suis ton padawan ? ˗ Pfff... La Force. Vous commencez...

Lire la critique

il y a 4 ans

185 j'aime

37

Logan
Behind_the_Mask
8
Logan

Le vieil homme et l'enfant

Le corps ne suit plus. Il est haletant, en souffrance, cassé. Il reste parfois assommé, fourbu, sous les coups de ses adversaires. Chaque geste lui coûte et semble de plus en plus lourd. Ses plaies,...

Lire la critique

il y a 5 ans

171 j'aime

23