Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Critiques de Guerre des gangs à Okinawa

JJC
10

Critique de par JJC

Le réalisateur des deux "Battle Royale", bien des années avant ces deux films, était un spécialiste des films de yakuzas (les gangsters japonais). Dans les années septante, Kinji Fukasaku n'a cessé...

Par

le 9 juin 2012

5 j'aime

IllitchD
7

Critique de par IllitchD

Guerre des Gangs à Okinawa de Kinji Fukasaku est une œuvre rafraîchissante qui conserve le panache d’une œuvre qui se ferait à l’instant même. Le poids des années n’altère en rien la puissance de...

le 18 oct. 2012

4 j'aime

Truman-
7

Critique de par Truman-

Guerre des Gangs a Okinawa est un film de Yakuzas sombre et violent qui donna beaucoup d'inspiration a des réalisateurs comme Quentin Tarantino ou encore Takeshi Kitano , d'ailleurs le personnages...

le 26 mai 2013

1 j'aime

gregoreur-de-films
8

Critique de par grégoreur-de-films

Premier film de yakuzas de Fukasaku que j'ai découvert au début des années 2000. Grande inspiration pour Tarantino et Kitano pour n'en citer que quelques uns, un univers ultra violent et sans espoir.

le 14 mai 2024

YasujiroRilke
5

Critique de par Yasujirô Rilke

Quand Fukasaku réalise ce yakuza-eiga, il est déjà l'auteur d'une foule de films du genre. Et cette aisance du style (nerveux, sur le vif, maniéré) traduit un savoir faire d'artisan dynamique autant...

le 15 juil. 2019

Andy-Capet
6

Avec ma bande de copains, on s'fend la gueule !

Avant Tarantino, indubitablement, il y avait Fukasaku, le maître des yakuzas sixties. Pas de grands discours, quelques claques, une caméra qui vogue sur la violence, qui cherche des nouveautés et qui...

le 4 nov. 2012

klauskinski
7

Critique de par klauskinski

Dans Guerre des gangs... l'étrange ambiance seventies d'Okinawa américanisée importe autant que l'intrigue (d'ailleurs assez légère) et les déambulations nocturnes sur fond de jazz alternent avec les...

le 2 févr. 2011