Hôtel Chevalier
6.9
Hôtel Chevalier

Court-métrage de Wes Anderson (2007)

Conçu comme un prologue au film A bord du Darjeeling Limited (2007) il est sensé nous indiquer une partie des motivations qui vont pousser Jack à faire le voyage qui sera dépeint dans le film à venir.


Jouant sur le contraste entre l'apparente gaieté du décor et le blues latent des deux personnages, Jack et son ex venue lui rendre une visite à l'improviste, il nous laisse avec plus de questions et l'impatience d'avoir les réponses.


Je ne vois pas quoi rajouter, si ce n'est qu'en choisissant d'ainsi introduire son film "à bord du darjeeling limited" par ce court métrage bien séparé, Wes Anderson semble vouloir nous indiquer qu'il arrive peut-être à la fin d'un cycle de narration. Mais rien d'évident non plus.

Créée

le 5 oct. 2022

Modifiée

le 5 oct. 2022

Critique lue 52 fois

Critique lue 52 fois

D'autres avis sur Hôtel Chevalier

Hôtel Chevalier
socrate
7

Esthétiquement très beau

Voilà un film magnifique sur le plan esthétique. La décoration de la chambre d'hôtel et les costumes sont parfaits. Surtout le film profite de la réalisation très soignée de Wes Anderson, avec des...

le 23 avr. 2012

27 j'aime

5

Hôtel Chevalier
Mr_Jones
8

Critique de Hôtel Chevalier par Mr_Jones

Ce prologue de "The Darjeeling Limited" mérite bien un 8 et ce pour plusieurs raisons : - la réalisation soignée de Wes Anderson, - le "Stalag 17" de Billy Wilder qui passe sur le poste télé de la...

le 13 mars 2011

25 j'aime

19

Hôtel Chevalier
Lopocomar
4

Critique de Hôtel Chevalier par Lopocomar

Doté d'une chanson prise de tête, d'une histoire inexistante et d'un cadre parisien juste pour faire genre, Hotel Chevalier est une curiosité un peu vaine qui est censé poser les bases du Darjeeling...

le 20 sept. 2010

12 j'aime

3

Du même critique

As Bestas
Spectateur-Lambda
8

Critique de As Bestas par Spectateur-Lambda

Rodrigo SOROGOYEN m'avait déjà fortement impressionné avec ses deux premiers longs métrages Que Dios nos perdone (2016) et El Reino (2017) et les échos que j'ai eu du précédent sorti avant celui-ci...

le 2 mai 2023

7 j'aime

2

La Mouche
Spectateur-Lambda
8

Critique de La Mouche par Spectateur-Lambda

Retrouver la société de production de Mel BROOKS au générique de ce film n'est pas si étonnant quand on se souvient que le roi de la parodie américain avait déjà produit Elephant Man (1980).Un autre...

le 3 oct. 2022

7 j'aime

4

Le Règne animal
Spectateur-Lambda
8

Critique de Le Règne animal par Spectateur-Lambda

C'est compliqué le cinéma de genre en France ! C'est compliqué parce que l'industrie rechigne à financer ce cinéma. C'est compliqué parce qu'il souffre, à tort, de la comparaison avec les mastodontes...

le 9 oct. 2023

5 j'aime