Kick-Ass, ou le syndrome du film dont on attend trop de choses ?
Peut-être bien.

Alléché par la masse d'excellents retours au sujet de ce film dont je ne savais quasiment rien, je décidai d'opter pour son visionnage, plutôt que d'aller voir Iron Man 2, ayant beaucoup apprécié le premier.

Le pitch : Dave, un adolescent, pas plus loser ni winner que n'importe quel autre, sujet aux mêmes remises en question, éprouvant les mêmes gènes que ses potes vis-à-vis des filles, et accessoirement fana de comics, communique à ses acolytes son incompréhension face à l'absence, dans la vie réelle, de super-héros défenseurs de la veuve et de l'orphelin.

Décidant de prendre les choses en main, plein de bonne volonté et de bonnes intentions, Dave se confectionne, à l'aide d'un costume de plongée, un look de super héros incroyablement kitch dans le but de manœuvrer anonymement dans les rues de sa ville. Suite à ses premières expériences difficiles, Dave va se rendre compte qu'il n'est pas le seul à avoir eu cette idée. Sauf que les "autres" sont bien mieux préparés...


Abordons tout d'abord les bons côtés du film : il est décalé, il est original, souvent drôle, parfois tragique et globalement bien rythmé.

Si Matthew Vaughn ne nous propose pas une réalisation particulièrement innovante, voire carrément convenue pour le genre, elle a le mérite de faire son office et d'exposer les situations et les personnages clairement.
Toutefois, je m'interroge sur la violence du film. J'étais déjà prévenu de ce côté-là, malgré tout je n'ai pu m'empêcher d'être relativement choqué par le côté exacerbé de tous ces membres tranchés, ces coups de couteau çà et là, ces balles dans la tête en gros plan et l'hémoglobine versée en quantité suffisante pour repeindre les murs.

Non pas que je sois particulièrement réfractaire à la chose ni spécialement d'un tempérament de jouvencelle, mais j'ai trouvé l'exacerbation de cet aspect plutôt malvenu. Le film n'aurait rien perdu de particulier à se réfréner dans son côté gore, serait resté un bon divertissement et aurait même pu s'étendre à un public plus large. Notez que ce public en question aura tout de même accès au film, il n'est pas interdit au moins de douze ans.
Etonnant.

Certains diront que cette violence est nécessaire pour mettre en relief une des thématiques du film qui veut que les "méchants" des comics existent dans la vie réelle. Pourquoi pas. D'après mes souvenirs, Last Action Hero avait réussi à exploiter une idée similaire sans pour autant verser dans le sanglant à tout crin.

D'ailleurs, c'est là que d'après moi le film patauge quelque peu dans ses contradictions. Sans vouloir spoiler quoi que ce soit, je trouve étrange qu'un personnage fasse remarquer que la volonté de faire justice soi-même transforme en criminel, même en meurtrier multi-récidiviste, pour que ce propos - certes un peu moralisateur - soit balayé du revers de la main dans la suite du film, sans autre forme de procès.

Veut-on nous faire véhiculer l'idée que "contre certains, il n'y a plus de choix" ? Si c'est là que se situe la clé, je me réserve le droit de trouver ça profondément malsain.

C'est d'autant plus dommageable que si l'intention de Dave, au départ, est plutôt louable quant à l'idée qu'il se fait d'un super-héros, le film se transforme très vite en jeu de massacre sous prétexte de punir les méchants. Un revirement de situation que j'ai trouvé plutôt désagréable en ce qui me concerne.

Autre facette contradictoire du film : il ne sait pas s'il doit rester ancré dans la réalité ou bien s'il décide d'être finalement un vrai film de super héros. On retrouve à nouveau cette dualité entre la première partie du film et la seconde. Alors que dans un premier temps, Dave va se retrouver confronté à la dure réalité de la vie et à des situations proprement ingérables malgré toute la bonne volonté du monde, avec ce que cela implique de conséquences douloureuses, l'arrivée de Hit Girl et Big Daddy dans l'échiquier fait basculer la copie de Vaughn dans l'action movie totalement improbable.
Encore une fois, je n'ai pas pu m'empêcher d'éprouver une certaine frustration à l'idée que le thème de départ aurait pu être bien plus développé, au lieu de quoi on se retrouve à admirer les cabrioles, certes bien chorégraphiées, d'une gamine de 11 ans en furie.
Ne connaissant pas le comics dont le film est adapté, j'imagine que j'aurais été moins déçu si je l'avais lu auparavant. En l'état, je trouve dommage que l'histoire soit traitée de cette manière.

Malgré tout, le film se laisse globalement bien regarder et reste entraînant, malgré le fait qu'il soit un peu long. La dose d'action propre au genre du super hero movie est bien là, et le personnage principal évolue de façon assez intéressante pendant le film.

A noter tout de même : les choix musicaux opérés pour les scènes d'action sont plutôt pénibles et collent mal aux scènes qu'elles illustrent. En ce qui me concerne, je n'imagine pas une scène de grande tuerie sous les décibels d'un concert de rock commercial à souhait, et ce de façon systématique.
A ce niveau là, on est loin de la classe des scènes d'action de Matrix, premier du nom.




En bref : ce film, malgré des qualités certaines, me paraît bien trop hétérogène pour que la sauce prenne correctement. Il n'en reste pas moins un ovni sympathique dans le domaine du film de super héros, et se laissera regarder agréablement pour peu que l'on ne tienne pas trop compte de ses incohérences.
Dr_Chikenman
5
Écrit par

Le 4 mai 2010

53 j'aime

5 commentaires

Kick-Ass
Gothic
8
Kick-Ass

Purple Reine

Véritable déluge de couleurs et d'images, "Kick-Ass" s'ouvre sur une séquence hautement décalée. Celle-ci donnera le ton sur la suite des évènements. "So, you wanna play ?" U GOT THE LOOK Pour...

Lire la critique

il y a 8 ans

86 j'aime

18

Kick-Ass
Hypérion
8
Kick-Ass

Ca te botte le cul !

Dès la scène introductive, le ton est donné. Avec Kick Ass, tous les codes convenus du film de super héros vont tomber à l'eau, les uns après les autres. Au delà même du simple fait que le héros n'a...

Lire la critique

il y a 12 ans

76 j'aime

9

Kick-Ass
Dr_Chikenman
5
Kick-Ass

Critique de Kick-Ass par Dr_Chikenman

Kick-Ass, ou le syndrome du film dont on attend trop de choses ? Peut-être bien. Alléché par la masse d'excellents retours au sujet de ce film dont je ne savais quasiment rien, je décidai d'opter...

Lire la critique

il y a 12 ans

53 j'aime

5

Summer Wars
Dr_Chikenman
6
Summer Wars

Critique de Summer Wars par Dr_Chikenman

Summer Wars. Un film sympatoche pour tout un tas de raisons, et à la fois crispant pour à peu près les mêmes raisons. Kenji, un jeune lycéen surdoué en mathématiques, prend pour job d'été avec l'un...

Lire la critique

il y a 11 ans

41 j'aime

4

La Route
Dr_Chikenman
8
La Route

A-t-elle une fin ?

Un père et son fils, pris dans les tourments d'une apocalypse hivernale dont on sait peu de choses, vont tous les deux arpenter "la route", espérant trouver un avenir meilleur en rejoignant la côte...

Lire la critique

il y a 12 ans

9 j'aime

Sur écoute
Dr_Chikenman
10
Sur écoute

Oeuvre sociale (100% spoiler free)

Résolument une oeuvre dense. Au moment où je rédige cette critique, il m'est difficile de savoir si un angle d'approche est plus pertinent qu'un autre pour commencer à en parler. The Wire, c'est un...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

3