Ah L'Agence tous risques, qu'est-ce que j'ai pu en regarder des épisodes de cette série majeure des années 80 ! J'en étais carrément fan. Je me réjouissais donc de voir cette adaptation ciné, tout en restant circonspect car nombre d'adaptations ont trahi les séries TV dont elles s'inspiraient, ou alors se révélaient ratées. Pas manqué, avec ce film, on a les deux, à savoir que c'est raté et que ça trahit la série puisqu'on n'y retrouve pas grand chose. Je ne reconnais pas Hannibal, Futé, Looping et Barracuda, les personnages sont transparents, vides et pas attachants. Le seul bon truc de ce film, c'est la complicité des personnages, et on sent que les acteurs le sont aussi, c'est tout ce qu'il y a de positif.
Sinon, c'est une vraie calamité, Joe Carnahan me déçoit terriblement, lui qui avait commis un somptueux polar crépusculaire avec Narc en 2003. Ici, il déboulonne le mythe, défonce la série en oubliant tout ce qui en faisait l'intérêt : l'humour potache, la joyeuse fantaisie pleine d'action qui pétaradait de tout côté, et surtout l'aspect système D des personnages qui bricolaient des mécaniques pour contrer leurs ennemis. Rien de tout ça, le réalisateur fait le choix de l'action survitaminée, avec un côté brouillon et un côté excessif trop poussé, rempli de cascades invraisemblables et pas crédibles, les dernières scènes sombrant dans la confusion la plus totale.
Le scénario qui se veut en prise directe avec l'actualité, juste après la guerre d'Irak, se concentre sur une vague histoire de pognon, bref c'est un mauvais scénario pas motivant, avec l'inévitable couplet patriotique ricain à la clé, quelques vagues répliques censées être drôles, et Hannibal qui nous sert sa phrase fétiche "J'adore qu'un plan se déroule sans accroc", sauf que là ça sonne faux, et pourtant j'aime bien Liam Neeson. Il emmène néanmoins une équipe d'acteurs dans laquelle on a bien sûr le beau gosse avec l'ami Bradley Cooper, il est trop booooo ! et pour compenser, on y met la fille canon avec la belle Jessica Biel et le tour est joué !
Bref, un film très décevant, mal écrit, mal réalisé, avec des scènes d'action bordéliques, qui composent une grosse machine sans âme, dépourvue de fun et de l'aspect parodique qui caractérisait la série.

Créée

le 29 janv. 2018

Critique lue 853 fois

22 j'aime

9 commentaires

Ugly

Écrit par

Critique lue 853 fois

22
9

D'autres avis sur L'Agence Tous Risques

L'Agence Tous Risques
Ugly
4

Sans accroc ? pas vraiment...

Ah L'Agence tous risques, qu'est-ce que j'ai pu en regarder des épisodes de cette série majeure des années 80 ! J'en étais carrément fan. Je me réjouissais donc de voir cette adaptation ciné, tout en...

Par

le 29 janv. 2018

22 j'aime

9

L'Agence Tous Risques
Libellool
7

Une adaptation presque sans accroc

Les adaptations de séries télévisées à succès sont ce qu'elles sont, c’est bien connu, mais contrairement à beaucoup d'autres celle-ci peut se targuer d'avoir un casting exceptionnel mené par Liam -...

le 8 juil. 2017

21 j'aime

7

L'Agence Tous Risques
Ghislain_B
5

Saut en tank

Il y avait le saut en parachute. Maintenant on a l'atterrissage de tank, suite à l'explosion de l'avion qui le transportait. Une adaptation de la série culte des années 1980, qui aurait mérité bien...

le 29 janv. 2018

19 j'aime

5

Du même critique

Il était une fois dans l'Ouest
Ugly
10

Le western opéra

Les premiers westerns de Sergio Leone furent accueillis avec dédain par la critique, qualifiés de "spaghetti" par les Américains, et le pire c'est qu'ils se révélèrent des triomphes commerciaux...

Par

le 6 avr. 2018

121 j'aime

96

Le Bon, la Brute et le Truand
Ugly
10

"Quand on tire, on raconte pas sa vie"

Grand fan de westerns, j'aime autant le western US et le western spaghetti de Sergio Leone surtout, et celui-ci me tient particulièrement à coeur. Dernier opus de la trilogie des "dollars", c'est...

Par

le 10 juin 2016

95 j'aime

59

Gladiator
Ugly
9

La Rome antique ressuscitée avec brio

On croyait le péplum enterré et désuet, voici l'éblouissante preuve du contraire avec un Ridley Scott inspiré qui renouvelle un genre ayant eu de beaux jours à Hollywood dans le passé. Il utilise les...

Par

le 4 déc. 2016

95 j'aime

45