Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Une oeuvre immense, non pas tant pour son statut de film d'horreur (que réfutent d'ailleurs ses créateurs) ou pour le débat un peu con-con "fait peur/fait pas peur", que pour sa richesse thématique, sa profondeur, ses acteurs tous extraordinaires de justesse, quand bien même ils auront tous réellement souffert sur le tournage pour aboutir à ce résultat.

Un film majeur pour ce qu'il dit sur la folie, la dégénérescence d'un être cher, le mal au coeur du noyau familial, la culpabilité, l'impuissance face à la maladie et à la mort (le parallèle entre la mort de la mère de Karras et la possession de la petite Regan).

Un film essentiel pour le doute qu'il maintient et sème en permanence, même dans ses scènes les plus démonstratrices, pour la façon totalement anti-bondieusarde avec laquelle il aborde les rites, la religion, la foi.

Il faut bien sûr ignorer la pitoyable version de 2001 et ses apparitions de démon sur des hottes de cuisine, ses explications de texte inutiles, ses incrustations numériques minables, et sa fin gentiment neuneu, là où celle de l'originale insiste sur l'ambiguïté, encore et toujours.

Et puis l'Exorciste c'est une mise en scène d'une magnifique sécheresse, brute, puissante, au montage carré et sans fioritures. Le (très) lent zoom sur Chris MacNeil pendant son dialogue avec l'inspecteur Kinderman alors qu'elle est en train de réaliser l'indicible, la maestria des scènes intimistes (capitale dans sa construction de l'empathie que l'on ressent progressivement pour les personnages), les long plans caméras à l'épaule à une époque où le Steadycam n'existait pas encore, le mode quasi temps réel de la séquence de l'exorcisme, avec ses incantations répétées, encore, et encore.

Un chef-d'oeuvre absolu, bien plus intelligent et fin que le simple "horror flick" choquant pour lequel on continue d'ailleurs de le faire passer, tiré d'un bouquin au passage tout aussi génial et flippant.

Créée

le 15 janv. 2011

Critique lue 6.4K fois

143 j'aime

7 commentaires

Prodigy

Écrit par

Critique lue 6.4K fois

143
7

D'autres avis sur L'Exorciste

L'Exorciste
takeshi29
9

Si le Père Merrin pouvait venir m'exorciser...

Comme tous les enfants, j'aimais braver les interdits. Comme tous les enfants qui ont connu le "fameux" carré blanc, j'étais suffisamment malin pour tromper mes parents afin de voir le film dont ils...

le 21 mai 2012

94 j'aime

29

L'Exorciste
Gand-Alf
10

Le démon à ma porte.

Publié en 1971, le roman de William Peter Blatty, The Exorcist, est un carton immédiat, se vendant à plus de treize millions d'exemplaires, rien que sur le sol américain. Hollywood se devait donc de...

le 18 déc. 2015

65 j'aime

12

Du même critique

Stranger Things
Prodigy
5

I've seen better things

Et pourtant, elle avait tout pour me plaire, cette série, avec sa gueule d'hommage ambulant au cinéma des années 80, de la typo du titre (typique) à l'ambiance groupe de gamins post...

le 18 juil. 2016

182 j'aime

17

Le Prestige
Prodigy
8

Critique de Le Prestige par Prodigy

Un de ces films pour lequel on se dit "mouibofmouais" avant d'enfourner la galette dans son lecteur glouton, et qui met une gentille petite gifle d'autant plus résonnante qu'on ne s'y attendait pas...

le 11 juin 2010

174 j'aime

13

Prometheus
Prodigy
4

Critique de Prometheus par Prodigy

Bon, faisons court, mais bref. Passons sur la déception de ne pas voir un "vrai" Alien mais un film aux liens très ténus. Soit. Passons sur la joie de voir un film de SF "adulte", en tout cas qui...

le 3 juin 2012

166 j'aime

11