L'Hirondelle d'or est le fleuron de la production de la Shaw Brother, studio mythique du cinéma d'art martiaux dont Quantin Tarantino rend un bel hommage avec Kill Bill. King Hu est le roi du wu xi pian et très certainement l'inventeur. Pas un film de sabres aujourd'hui ne s'inspire du travail de King Hu et de son Hirondelle d'or, pas même Tigre et Dragons, fortement influencé par ce film.
En effet King Hu produit quelque chose d'extraordinaire, il invente carrément un genre. Le film est d'une couleur magnifique et est doté d'un sens de la mise en scène virtuose pour filmer les combats. En usant de subtils ralentis avec des plans de coupe violent au montage, le résultat est impressionnant et fait de ce type de film un genre à part. Une chorégraphie de combats largement reprise (et magnifiée) par Ang Lee ou Zhang Yimou.
JimAriz
7
Écrit par

Créée

le 18 avr. 2013

Critique lue 543 fois

2 j'aime

JimAriz

Écrit par

Critique lue 543 fois

2

D'autres avis sur L'Hirondelle d'or

L'Hirondelle d'or
Docteur_Jivago
7

Have a Drink on me

Je ne savais guère à quoi m'attendre en me lançant dans L'Hirondelle d'Or, notamment réputé pour avoir renouvelé et donné un nouveau souffle au genre du Wu Xia Pian, mais force est de constater qu'il...

le 24 avr. 2017

24 j'aime

3

L'Hirondelle d'or
abscondita
7

La grâce d'une danseuse

L’Hirondelle d’or est bien connu pour avoir renouvelé le « wu xia pian ». Du point de vue de l’intrigue, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent, c’est creux. Pourtant je suis...

le 29 juil. 2022

9 j'aime

7

L'Hirondelle d'or
CeeSnipes
5

Trop désuet et largement dépassé.

Avant de réaliser des films comme Dragon Gate Inn ou A Touch of Zen, King Hu était déjà à la tête de quelques wu xia pian plus ou moins couronnés de succès. Come Drink With Me est son premier...

le 2 sept. 2015

5 j'aime

Du même critique

Cannibal Holocaust
JimAriz
2

Une horreur sans nom

Cannibal Holocaust est très vite devenu archi-culte grâce aux nombreux scandales qu'il a suscité. Interdit aux moins de 16 ans dans sa version censuré. Accusé d'avoir réalisé un snuff-movie, le...

le 6 nov. 2011

19 j'aime

8

Restless
JimAriz
8

Une douceur...

Ah ! Le cinéma de Gus Van Sant, ces images, ces musiques qui bercent ces adolescents en marge de la société... C'est cette fois-ci traité avec beaucoup de légèreté malgré l'image de la mort ambiante...

le 24 sept. 2011

18 j'aime

La Mouette
JimAriz
9

Critique de La Mouette par JimAriz

"Je suis une mouette" s'écrit Nina en toute fin de pièce. En effet, elle et tous les autres personnages de cette pièces incroyable de Tchekhov, ne sont rien d'autres que des mouettes. Des oiseaux...

le 5 avr. 2013

14 j'aime

2