Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Serait-ce un film parfait ? Un scénario béton (quel rythme !), des personnages variés et complexes, des acteurs super, une bande son simple et entêtante qui semble coller aux images, un magnifique noir et blanc, des décors sublimes, de scènes d'action indépassables (l'attaque de la diligence par les Indiens), des dialogues justes (concision, dureté, humour), le tout porté par une réalisation hors norme (chaque plan, chaque cadrage est exemplaire, impressionnant).

Et par dessus le marché, le film est devenu une icône, une légende du cinéma. La Chevauchée fantastique, c'est une date : 1939. L'année où le western est né, l'année où John Wayne est né.

Mais je me dois d'être honnête, Stagecoach n'est pas parfait, il dure 1 h 31. 14 secondes de trop pour être précis. Fucking générique, John Ford a dû oublier jusqu'au dernier moment qu'il fallait caser The End.


PS : Pour les curieux, l'histoire, c'est Boule de suif chez les Apaches.
Pruneau
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Top 20 westerns, Top 10 films années 30, Westerns d'Indiens, Westerns de cavalerie et Top 10 RKO

Créée

le 10 sept. 2010

Critique lue 1.4K fois

31 j'aime

28 commentaires

Pruneau

Écrit par

Critique lue 1.4K fois

31
28

D'autres avis sur La Chevauchée fantastique

La Chevauchée fantastique
Docteur_Jivago
8

Et Ford posa les bases du Western...

Alors que les indiens sont prêts à la guerre, une diligence, où se trouve notamment une femme enceinte, un shérif, un joueur, un médecin alcoolique ou encore une prostitué, bientôt rejoint par Ringo,...

le 1 mars 2015

50 j'aime

3

La Chevauchée fantastique
Sergent_Pepper
9

Le convoi des caves se rebiffe.

Après plusieurs années d’abstinence en matière de western, Ford remet le sujet en selle pour un film fondateur d’une immense part de sa filmographie à venir. C’est la rencontre avec Wayne pour un...

le 30 août 2014

49 j'aime

4

La Chevauchée fantastique
guyness
8

S'y précipiter, avec diligence !

Oui c'est du western, oui c'est en noir et blanc, oui les indiens attaquent, oui tout ce que vous voulez, mais c'est surtout et avant tout un film de John Ford. Et qui dit ce (par encore trop) vieux...

le 4 août 2011

37 j'aime

4

Du même critique

Django Unchained
Pruneau
5

Amour chaînes

En se concentrant purement sur une exégèse westernienne du film, on va dire qu'il y a trois inspirations différentes. La première se place dans la tradition assez classique du western. On est au...

le 22 janv. 2013

70 j'aime

8

Winchester 73
Pruneau
9

C'est bath Mann

Un Anthony Mann avec James Stewart, rien de plus classique. Sauf que le personnage principal est une winchester 73. Carabine à 15 coups, surnommée "the gun that won the west », elle attire à elle...

le 26 janv. 2011

51 j'aime

15

L'Intruse
Pruneau
8

Les moissons du fiel

City Girl démontre par le sublime que les bouseux sont des dégénérés. Alors oui, c'est pas un scoop, mais c'est toujours bien de rappeler quelques vérités dans ce bas monde. Lecture toute subjective...

le 11 déc. 2010

48 j'aime

20